Strong winds blow in the town of La Plaine Saint-Paul on the French Indian Ocean island of Reunion, Monday, Jan. 15, 2024.

Jean Delaunay

Les habitants de l’île française de la Réunion doivent se préparer à une tempête « très dangereuse »

L’île de l’océan Indien français est frappée par une tempête tropicale dévastatrice qui a contraint les habitants à un confinement de 36 heures.

Les habitants de la Réunion, en France, ont été avertis par les autorités de rester chez eux lundi après qu’une tempête dévastatrice, le cyclone Belal, ait frappé l’île de l’océan Indien avec des vents de force ouragan la veille.

La Réunion est l’un des territoires français d’outre-mer dans le monde, abritant près de 900 000 habitants. L’île a été placée sous alerte cyclone violette, le niveau d’alerte de tempête le plus élevé, depuis lundi matin, les habitants étant invités à chercher un abri, à faire des réserves de nourriture et d’eau et à rester à l’intérieur pendant 36 heures, jusqu’à mardi matin.

Les services d’urgence observent également le même confinement strict et le principal aéroport de l’île a suspendu ses opérations dimanche après-midi.

Jusqu’à présent, une seule personne est décédée lorsque la tempête tropicale dévastatrice a frappé l’île dimanche. Selon les autorités, il s’agissait d’un sans-abri qui n’avait pas trouvé d’abri contre la tempête.

Dimanche, le président français Emmanuel Macron a écrit sur X, anciennement Twitter : « Aux Réunionnais : alerte rouge au cyclone Belal. Soyez prudent, restez chez vous. L’État est mobilisé à vos côtés.

Le dernier cyclone à avoir frappé la Réunion remonte à 2014, mais les météorologues ont comparé la tempête actuelle à celle qui a frappé l’île dans les années 1960.

Toute l’île sera touchée », a déclaré Céline Jauffret, prévisionniste de Météo France.

Le préfet Jérôme Filippini, plus haut administrateur du gouvernement de l’île, a mis en garde contre de possibles crues d’une ampleur jamais vue au cours des 100 dernières années.

Selon Météo France, les vents de la tempête pourraient dépasser 200 km/h sur les côtes de l’île et 250 km/h sur les hauts plateaux. Sur le littoral, Météo France s’attend lundi à de possibles vagues de 15 mètres de hauteur.

Le service météorologique a également averti que l’œil du cyclone pourrait passer directement au-dessus ou à proximité de l’île lundi avec « une forte probabilité ».

Laisser un commentaire

2 × un =