Tournament mascot

Milos Schmidt

Les équipes de l’EURO 2024 peuvent réduire leurs émissions de 60 % si elles suppriment les vols, selon une ONG

Seules trois des 24 équipes participantes ont répondu aux appels de T&E pour ne pas prendre l’avion pendant ce mois de football extravagant.

L’Allemagne vise à faire de l’EURO 2024 le tournoi de football le plus vert de tous les temps, mais ses ambitions pourraient être plus grandes si les équipes nationales se contentaient de jouer au ballon et de cesser de voler, selon Transport & Environment (T&E).

Les équipes nationales pourraient réduire leurs émissions de 60 pour cent si elles renonçaient à prendre l’avion et choisissaient de voyager en train ou en autocar, selon une analyse de l’organisation faîtière représentant les ONG promouvant les voyages durables.

Malheureusement, aucune équipe, à part l’Allemagne, le Portugal et la Suisse, n’a encore pris un tel engagement.

« L’UEFA et l’Allemagne, pays hôte, ont déployé beaucoup d’efforts pour réduire les émissions liées aux transports autour du tournoi, ce qui en fait le championnat le plus vert de tous les temps. Cela montre ce qui peut être fait », a déclaré Erin Vera, responsable de la campagne Travel Smart de T&E, dans un communiqué.

« Il est décevant que les équipes nationales ne parviennent pas jusqu’à présent à montrer l’exemple. Si les équipes choisissent d’éviter de prendre l’avion pour des voyages qui pourraient raisonnablement être effectués en train ou en autocar, elles peuvent réduire considérablement leurs émissions », a-t-elle ajouté.

La France favorite pourrait réduire ses émissions de 97 pour cent

Le tournoi d’un mois verra 24 équipes et certains des meilleurs joueurs du monde, dont le capitaine anglais Harry Kane et Kylian Mbappé, le capitaine français, s’affronter dans 10 villes allemandes.

Cependant, les deux joueurs pourraient polluer sept à neuf fois plus, du fait des seules émissions liées aux transports pendant le tournoi, que ce qu’une personne moyenne émet sur un mois entier si leurs équipes – qui comptent parmi les favorites pour remporter le trophée – voyageaient en avion, selon Frais de déplacement.

Mbappé et l’équipe de France auront leur camp de base à Paderborn, une ville de l’ouest de l’Allemagne située à six heures de train de Paris. Les matchs de la phase de groupes de l’équipe auront lieu à Düsseldorf, Leipzig et Dortmund, respectivement situés à moins de deux heures, quatre heures et une heure et quinze minutes de Paderborn, selon Google Maps.

Les calculs de T&E ont révélé que si la France abandonnait complètement les voyages en avion au profit du train ou de l’autocar, elle pourrait réduire ses émissions de CO2 de 97 pour cent – soit environ 40 tonnes – rien que lors de la phase de groupes.

Pour les huitièmes de finale, les huitièmes de finale auront lieu à Leipzig, les quarts et la finale à Berlin – à quatre heures de train de Paderborn – et les demi-finales à Dortmund. Si la France atteint la finale, elle pourrait réduire ses émissions de 96 pour cent – ​​soit 72 tonnes de CO2 – si elle passait du transport aérien au rail ou à la route.

Seules trois équipes ont pris des engagements

L’UEFA (Union des associations européennes de football) et l’Allemagne hôte ont déployé des efforts pour promouvoir les voyages en train pour les équipes et les supporters, reconnaissant que la plus grande part des émissions du tournoi, 80 pour cent, provient des transports.

Les matches de la phase de groupes ont été regroupés géographiquement les uns à côté des autres afin de réduire les temps de trajet et les émissions associées.

Chaque détenteur d’un billet de match aura quant à lui droit à une carte de transport de 36 heures à utiliser dans les transports publics dans et autour des dix villes hôtes. La Deutsche Bahn propose également aux fans des tarifs réduits pour voyager à travers le pays.

T&E et d’autres groupes climatiques à travers l’Europe ont exhorté le mois dernier les équipes nationales à s’engager à voyager de manière plus durable.

L’Allemagne s’est engagée à ne pas participer à la phase de groupes, réduisant ainsi ses émissions potentielles de 98 pour cent, mais n’a pas commenté ses projets pour les huitièmes de finale.

La Suisse a accepté de se rendre en bus à son camp de base de Stuttgart, à environ quatre heures de son terrain d’entraînement.

Le Portugal se déplacera également sur la route pour deux matches sur trois lors de la phase de groupes et « a exprimé son intention de commencer à déclarer les émissions dues aux déplacements pendant ce tournoi, afin de pouvoir fixer des objectifs de réduction pour les prochains tournois comme la Coupe du monde », selon aux frais de déplacement.

Laisser un commentaire

2 + onze =