Les écoliers français pourraient-ils être obligés de porter des uniformes ?

Jean Delaunay

Les écoliers français pourraient-ils être obligés de porter des uniformes ?

Le ministre de l’Éducation nationale, Gabriel Attal, a annoncé qu’une « expérience à grande échelle » serait bientôt lancée, qui verra plusieurs enfants de toute la France porter pour la première fois l’uniforme scolaire.

Le ministre français de l’Education nationale devrait annoncer une « expérimentation à grande échelle » sur le port de l’uniforme scolaire dans certaines communes.

Gabriel Attal dit qu’il utilisera ensuite l’expérience pour mesurer scientifiquement l’efficacité d’une telle expérimentation.

« Comme beaucoup de Français, je suis divisé sur la question de l’uniforme… Je ne suis pas encore convaincu que ce soit une solution qui résoudrait tout, et pas convaincu non plus, comme certains, qu' »il ne faut pas en parler ». et essayez-le », a déclaré le ministre à Franceinfo.

Attal ajoute qu’il est « intéressé de voir quels résultats une expérimentation à grande échelle donnerait en termes de climat scolaire, en termes d’élévation du niveau de nos élèves » ou encore d’impact « sur l’autorité à l’école, le harcèlement scolaire, les questions de laïcité ». .

La laïcité et la séparation de l’Église et de l’État dans les écoles sont depuis longtemps un sujet controversé en France.

En septembre dernier, le plus haut tribunal de France, le Conseil d’État, s’est prononcé en faveur d’une interdiction gouvernementale de la tenue musulmane abaya pour les filles dans les écoles.

À l’époque, le président Emmanuel Macron avait réitéré son argument, affirmant que l’interdiction contribuait à protéger la laïcité dans les écoles françaises.

Les critiques soutiennent toujours que la robe est un vêtement culturel et non un symbole religieux.

Attal a annoncé que le procès uniforme serait probablement détaillé plus en détail d’ici la fin de l’année.

Elle se déroulera « auprès d’un certain nombre d’établissements, dans différentes collectivités locales qui expérimenteront à grande échelle l’uniforme dans notre pays », a-t-il expliqué.

Il n’a pas encore confirmé l’âge des étudiants concernés mais a assuré que les autorités « travailleront avec les autorités locales concernées pour que l’expérimentation puisse se dérouler sans aucune charge pour les familles ».

« Si nous voyons que c’est efficace, nous pourrons avoir un vrai débat sur la généralisation de l’uniforme en France, mais au moins cela se fera sur des bases scientifiques », a ajouté Attal.

Laisser un commentaire

8 − 6 =