Les demandes d'asile ont augmenté de 30 % jusqu'à présent en 2023 dans l'UE, en Norvège et en Suisse

Jean Delaunay

Les demandes d’asile ont augmenté de 30 % jusqu’à présent en 2023 dans l’UE, en Norvège et en Suisse

Cette année, c’est l’Allemagne qui a reçu le plus de candidatures : 30 % du total, soit presque deux fois plus que l’Espagne (17 %) et la France (16 %).

Les demandes d’asile enregistrées dans les pays de l’UE, en Norvège et en Suisse ont augmenté de près de 30 % au cours du premier semestre 2023 par rapport à l’année précédente.

L’Agence européenne pour l’asile a déclaré qu’il y avait une augmentation de 28 % sur un an.

Quelque 519.000 demandes d’asile ont été déposées dans ces 29 pays entre janvier et fin juin, précise l’agence, estimant que « si l’on se base sur la tendance actuelle, les demandes pourraient dépasser le million d’ici la fin de l’année ».

Les principales candidatures provenaient de Syriens, d’Afghans, de Vénézuéliens, de Turcs et de Colombiens, représentant 44 % des demandes au total.

Les candidatures au premier semestre sont à leur plus haut niveau pour cette période de l’année depuis 2015-2016.

Au cours de cette période, l’afflux de réfugiés en Europe, notamment provoqué par le conflit en Syrie, a vu les demandes d’asile atteindre 1,3 million en 2015 et 1,2 million en 2016.

Cette année, c’est l’Allemagne qui a reçu le plus de candidatures : 30 % du total, soit presque deux fois plus que l’Espagne (17 %) et la France (16 %).

L’agence souligne qu’en raison de cette augmentation, de nombreux pays européens « sont sous pression pour traiter les demandes », et que le nombre de dossiers en attente de décision a augmenté de 34% par rapport à 2022.

Quelque 41 % des demandes déposées en première instance ont reçu une réponse positive.

En outre, quelque 4 millions d’Ukrainiens fuyant l’invasion russe bénéficient actuellement d’une protection temporaire au sein de l’UE.

Laisser un commentaire

9 + dix-huit =