Russian Orthodox Patriarch Kirill, center, delivers the Christmas service in the Christ the Saviour Cathedral in Moscow.

Jean Delaunay

Les chrétiens orthodoxes célèbrent Noël en Europe et au-delà

Diverses traditions marquent le jour de Noël, qui tombe le 7 janvier pour la foi orthodoxe.

Les chrétiens orthodoxes d’Europe et du monde entier ont rempli les églises samedi soir pour les services du réveillon de Noël.

Les traditions varient, mais le culte principal des chrétiens orthodoxes a généralement lieu la veille de Noël, qui tombe le 7 janvier.

La date est tirée du calendrier julien proposé par le dictateur romain Jules César et est observée par de nombreux chrétiens orthodoxes.

À Bethléem, le patriarche Théophile III de Jérusalem a présidé la messe de minuit à l’église de la Nativité.

Le patriarche grec orthodoxe de Jérusalem, Théophile III, se promène dans l'église de la Nativité, où les chrétiens croient que Jésus-Christ est né.
Le patriarche grec orthodoxe de Jérusalem, Théophile III, se promène dans l’église de la Nativité, où les chrétiens croient que Jésus-Christ est né.

À Moscou, le patriarche de l’Église orthodoxe russe Cyrille – ou Cyrille – a présidé la divine liturgie à la cathédrale du Christ-Sauveur.

Le patriarche orthodoxe russe Cyrille, au centre, prononce le service de Noël dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.
Le patriarche orthodoxe russe Cyrille, au centre, prononce le service de Noël dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.

Dans son message de Noël, Kirill a parlé de l’amour sacrificiel, soulignant que Jésus-Christ « nous a sauvés du mauvais chemin dans la vie, de la mauvaise orientation de vie ».

Il a également appelé à prier pour la Russie, afin qu’« aucune mauvaise volonté étrangère ne puisse perturber le cours paisible de la vie ».

Le président russe Vladimir Poutine a été rejoint par les familles des militaires morts pendant la guerre en Ukraine lors des services de la veille de Noël dans sa résidence de Novo-Ogaryovo, dans la banlieue ouest de Moscou.

L'archevêque orthodoxe russe d'Odintsovo et de Krasnogorsk Foma (Nikolay Mosolov), au premier plan, embrasse une icône tandis que le président russe Vladimir Poutine, à gauche, se tient à proximité.
L’archevêque orthodoxe russe d’Odintsovo et de Krasnogorsk Foma (Nikolay Mosolov), au premier plan, embrasse une icône tandis que le président russe Vladimir Poutine, à gauche, se tient à proximité.

À Belgrade, les croyants serbes ont célébré la veille de Noël orthodoxe en brûlant des branches de chêne lors de sermons tenus devant les églises et les temples.

Des gens brûlent des branches de chêne séchées, le symbole de la bûche de Noël pour la veille de Noël orthodoxe, devant l'église Saint-Sava à Belgrade, en Serbie.
Des gens brûlent des branches de chêne séchées, le symbole de la bûche de Noël pour la veille de Noël orthodoxe, devant l’église Saint-Sava à Belgrade, en Serbie.

De nombreux habitants de la capitale ukrainienne, Kiev, ont célébré la fête de l’Épiphanie à la veille du Noël orthodoxe en plongeant dans le froid fleuve Dnipro.

Des hommes jouent de la cornemuse et des tambours alors qu'ils pataugent dans la froide rivière Tundzha pour célébrer l'Épiphanie, dans la ville de Kalofer, en Bulgarie.
Des hommes jouent de la cornemuse et des tambours alors qu’ils pataugent dans la froide rivière Tundzha pour célébrer l’Épiphanie, dans la ville de Kalofer, en Bulgarie.

Des milliers de fidèles ont plongé dans les eaux hivernales des rivières et des lacs de toute la Bulgarie pour récupérer les crucifix coulés par les prêtres lors des cérémonies de l’Épiphanie.

La légende raconte que celui qui récupère la croix en bois dans la rivière sera libéré des mauvais esprits et sera en bonne santé tout au long de l’année.

L’Épiphanie marque la fin des 12 jours de Noël, mais toutes les églises chrétiennes orthodoxes ne la célèbrent pas le même jour.

Laisser un commentaire

3 × 5 =