Les autorités françaises interdisent Twitter Blue aux candidats politiques avant les élections

Jean Delaunay

Les autorités françaises interdisent Twitter Blue aux candidats politiques avant les élections

Les candidats politiques français ne seront pas autorisés à avoir une coche bleue sur Twitter six mois avant une élection, ont déclaré les autorités de financement de la campagne.

La Commission française des comptes de campagne et du financement politique, la CNCCFP, a déclaré dans un fil sur le site de médias sociaux que le chèque bleu serait considéré comme une forme de « publicité sponsorisée ».

La loi française interdit aux candidats toute forme de publicité commerciale dans la presse ou tout moyen de communication audiovisuelle dans les six mois précédant une élection.

« Twitter Blue permet notamment d’augmenter la visibilité d’un compte et la portée des messages diffusés », a ajouté la Régie des comptes de campagne dans un tweet.

« Cet abonnement payant, par son fonctionnement et sa finalité, est un nouveau mode de parrainage publicitaire ».

Une vérification bleue sur Twitter certifiait auparavant l’authenticité d’un compte sur la plate-forme de médias sociaux et avait été largement utilisée par des personnalités politiques, des institutions, des médias et des célébrités.

Mais depuis que le milliardaire Elon Musk a acquis Twitter l’année dernière, il a déployé un nouveau système dans lequel la coche bleue est devenue une option payante, avec des avantages tels que la possibilité de publier des tweets plus longs ou de recevoir plus de visibilité pour 11 € par mois.

Les comptes officiels des organisations gouvernementales ou des fonctionnaires ont désormais une coche grise sur leurs comptes Twitter, tandis que les entreprises ont une marque jaune à côté de leur nom.

Laisser un commentaire

1 × 4 =