A farmer at a protest in Spain.

Jean Delaunay

Les agriculteurs manifestent à Madrid malgré les concessions de l’UE

Des milliers d’agriculteurs espagnols ont manifesté dimanche avec des tracteurs à Madrid, alors que des agriculteurs polonais bloquaient une autoroute menant à l’Allemagne.

Des dizaines de tracteurs et des centaines d’agriculteurs sont rentrés dimanche à Madrid pour dénoncer la politique agricole de l’Union européenne.

Les organisateurs ont affirmé que 1 000 personnes avaient assisté à la manifestation, mais le gouvernement a dénombré 450 agriculteurs.

La marche a débuté au ministère de la Transition écologique et s’est terminée devant le siège du ministère de l’Agriculture, symbolisant les deux principales préoccupations des agriculteurs : la bureaucratie poussée et les mesures « éco ».

Certains agriculteurs brandissaient des banderoles indiquant : « Non à l’agenda 2030 », signifiant la « transition verte » de l’UE.

Un homme vend des drapeaux espagnols lors d'une manifestation d'agriculteurs à Madrid, en Espagne, le dimanche 17 mars 2024.
Un homme vend des drapeaux espagnols lors d’une manifestation d’agriculteurs à Madrid, en Espagne, le dimanche 17 mars 2024.

Les manifestants affirment que les politiques dictées par l’Union européenne visant à protéger l’environnement rendent leurs produits non compétitifs par rapport aux importations en dehors de l’UE.

Ils affirment également que ces politiques chevauchent les exploitations agricoles avec une bureaucratie à laquelle de nombreuses petites et moyennes exploitations agricoles ne peuvent pas faire face.

Les agriculteurs polonais se sont également joints à la manifestation, bloquant une autoroute clé qui mène de la Pologne à l’Allemagne.

Le poste-frontière, situé à Swiecko, accueille en moyenne 17 000 camions par jour.

« Les campagnes ont éclaté et nous devons proposer des mesures permettant d’adapter les mesures de protection de l’environnement à la viabilité économique des exploitations agricoles », a déclaré Luis González, un agriculteur espagnol, à l’agence de presse américaine AP.

L’Espagne et la Commission européenne, l’organe exécutif de l’UE, ont fait quelques concessions ces dernières semaines, mais les agriculteurs les jugent insuffisantes.

Outre les politiques européennes, les agriculteurs espagnols soutiennent qu’une loi visant à garantir que les acheteurs en gros des grands supermarchés paient des prix équitables pour leurs produits n’est pas appliquée alors que les prix à la consommation montent en flèche.

Laisser un commentaire

7 − 4 =