A car overtakes a Royal Mail delivery van, in Westminster in London, Thursday, Jan. 25, 2024.

Milos Schmidt

Les actions d’IDS augmentent alors que le milliardaire tchèque s’intéresse à Royal Mail

Les actions d’IDS, propriétaire de Royal Mail, ont augmenté après des informations selon lesquelles elle aurait reçu – et rejeté – une offre du milliardaire tchèque Daniel Křetínský.

Le service postal et de messagerie britannique Royal Mail a reçu une offre publique d’achat de Daniel Křetínský, un milliardaire tchèque qui a également investi dans Sainsbury’s et le West Ham United Football Club.

Cependant, Royal Mail aurait rejeté l’offre et, selon l’agence de presse Reuters, Křetínský est en train de renégocier l’offre.

Le groupe EP de Křetínský a déjà acquis une participation de 27,5 % dans Royal Mail par l’intermédiaire de son entité d’investissement Vesa. Il aurait contacté International Distributions Services (IDS), la société holding de Royal Mail, au sujet de l’offre au début du mois.

« EP Group reconnaît que Royal Mail se trouve dans une situation difficile », a déclaré la société de Křetínský dans un communiqué récemment publié.

« EP Group reconnaît également que Royal Mail constitue un atout national important qui bénéficierait d’une vision à plus long terme et est prêt à soutenir cette entreprise emblématique dans sa transformation et sa reconstruction pour devenir un opérateur postal moderne offrant un service de haute qualité à ses clients, la stabilité de ses effectifs et une performance financière durable.

L’année dernière, Royal Mail a signalé une « perte substantielle » de 419 millions de livres sterling (490 millions d’euros) pour l’exercice 2022/23.

Commentant le sujet, l’analyste d’investissement chez AJ Bell Dan Coatsworth a non seulement critiqué le service postal pour le retard dans la communication de l’offre de rachat, mais aussi pour la mauvaise qualité des services et les pratiques de travail contraires à l’éthique.

« Même si un nouvel accord salarial a finalement été conclu l’été dernier, il est juste de dire que le moral n’est toujours pas bon dans le secteur et que les ménages en ont certainement assez des lettres qui mettent du temps à arriver. Les postes sont mis à rude épreuve et le système a radicalement besoin changer », a déclaré Coatsworth.

EP Group a jusqu’au 15 mai pour déclarer son intention définitive de faire une offre sur IDS ou se retirer du processus, a rapporté le Guardian.

Même si la décision de Royal Mail reste incertaine, la situation actuelle d’IDS est beaucoup plus claire. Les actions d’IDS ont bondi de 20 % mercredi, atteignant 257p et plaçant la valeur de l’entreprise à 2,47 milliards de livres sterling (2,89 milliards d’euros), suite à la divulgation par le Financial Times de la proposition de Křetínský.

Laisser un commentaire

3 × quatre =