People hold hands as they walk in a Christmas decorated Burlington Arcade, in London, 2023.

Milos Schmidt

Les acheteurs britanniques resserrent les cordons de leur bourse à Noël

Ce tableau sombre alimente les craintes d’une récession, la chute de décembre étant la plus importante enregistrée depuis janvier 2021, période fortement affectée par les restrictions liées à la pandémie.

Les acheteurs de Noël ont résisté à la tendance saisonnière habituelle en dépensant moins en décembre et en laissant les ventes au détail au Royaume-Uni afficher une baisse de 3,2 % par rapport au mois précédent, selon l’Office for National Statistics (ONS).

Les chiffres de novembre ont été stimulés par l’augmentation des ventes due aux réductions du Black Friday, en particulier dans les volumes de ventes des magasins non alimentaires, qui ont enregistré une hausse de 2,7% pour le mois, a expliqué le bureau des statistiques du Royaume-Uni. Les ventes dans cette catégorie ont chuté de 3,9 % en décembre, ce qui suggère que les acheteurs britanniques avaient planifié leurs dépenses de Noël à l’avance.

À l’exception des chiffres de novembre, les ventes au Royaume-Uni sont en baisse, le dernier trimestre 2023 étant en baisse de 0,9 % par rapport au précédent. Les ventes au Royaume-Uni ont globalement chuté l’année dernière de 2,8 % en moyenne, atteignant leur plus bas niveau depuis 2018, a indiqué l’ONS.

Ce tableau sombre alimente les craintes d’une récession, la chute de décembre étant la plus importante enregistrée depuis janvier 2021, période fortement affectée par les restrictions liées à la pandémie.

Les ventes des magasins d’alimentation ont également diminué de 3,1 % le mois dernier par rapport à novembre.

Jeremy Stern, ancien directeur européen de Coca-Cola et aujourd’hui directeur général de l’agence de promotion PromoVeritas, s’est empressé de rassurer.

« Même s’il y a eu des inquiétudes quant à la morosité des ventes au détail à Noël, les résultats des supermarchés ont fourni un modèle de réussite pour le secteur », a-t-il déclaré.

À l’instar du Black Friday, où les remises de novembre ont stimulé l’économie, certains magasins d’alimentation ont vu leurs ventes augmenter le mois dernier.

« Tesco, Sainsbury’s et Marks & Spencer ont tous connu une augmentation de leurs ventes de produits d’épicerie au cours de la période des fêtes. Ces aspects positifs de la croissance sont dus aux promotions stratégiques et aux programmes de fidélité », a déclaré Stern.

Laisser un commentaire

cinq × quatre =