Pallbearers carry the coffin at the burial service for Malawi

Jean Delaunay

Le vice-président du Malawi est inhumé alors que le président appelle à une enquête indépendante sur sa mort

Saulos Chilima a été enterré dans son village à la suite de funérailles nationales à Lilongwe, au cours desquelles le président Chakwera a demandé une enquête indépendante sur l’accident d’avion qui a tué le vice-président et neuf autres personnes.

Le vice-président du Malawi, Saulos Chilima, a été inhumé lundi dans son village au sud de la capitale, à la suite de funérailles au cours desquelles le président Lazarus Chakwera a demandé une enquête indépendante sur sa mort dans un accident d’avion.

Chilima et neuf autres personnes sont mortes dans l’accident d’avion la semaine dernière dans la région de Mzimba, au nord du Malawi.

Les funérailles nationales ont eu lieu dimanche au stade national Bingu Bingu à Lilongwe, où Chakwera et d’autres dignitaires ont rendu un dernier hommage au défunt vice-président.

Dans son discours, Chakwera a appelé à une enquête indépendante sur l’accident.

« Nos larmes sont liées au désir de savoir ce qui a retardé les recherches de cet avion. … Je voudrais vous assurer, Malawiens, que cet accident fera l’objet d’une enquête par un expert indépendant », a déclaré Chakwera au milieu des huées et des huées de la foule.

Des centaines de soldats, policiers et gardes forestiers avaient recherché pendant plus de 24 heures avant que l’épave ne soit découverte dans une plantation forestière au sud de Mzuzu.

L’avion effectuait un court vol entre Lilongwe et la ville de Mzuzu, dans le nord du pays, lorsqu’il a disparu lundi matin. Chakwera avait déclaré plus tôt que les contrôleurs aériens avaient demandé à l’avion de ne pas atterrir à Mzuzu en raison du mauvais temps et de la mauvaise visibilité et de retourner à Lilongwe. Les contrôleurs aériens ont alors perdu le contact avec l’avion.

Les personnes en deuil assistent aux funérailles du vice-président du Malawi, Saulos Chilima, à Nsipe, Malawi, le lundi 17 juin 2024.
Les personnes en deuil assistent aux funérailles du vice-président du Malawi, Saulos Chilima, à Nsipe, Malawi, le lundi 17 juin 2024.

Chakwera a appelé dimanche à l’unité et à la patience alors que les enquêtes se poursuivent, déclarant : « Nous avons besoin de réponses, mais nous devons rester calmes et nous soutenir les uns les autres pendant cette période difficile. »

Il a déclaré que les Forces de défense du Malawi ne peuvent pas mener à elles seules une enquête « qui puisse être crédible, c’est pourquoi nous avons besoin d’une enquête indépendante ». Il n’a pas donné de détails.

L’armée a effectué une salve de 19 coups de canon alors que le corps était enterré, suivi d’un long poste de trompette et d’un réveil.

Parmi ceux qui ont déposé des couronnes figuraient Chakwera, les trois anciens présidents du Malawi ainsi que l’épouse, les enfants et les proches de Chilima.

Dans un autre accident tragique, quatre personnes sont mortes lors des funérailles dimanche lorsqu’un véhicule a percuté des passants, ont indiqué les autorités.

Laisser un commentaire

quatorze − deux =