Le tribunal de Paris annule l'expulsion du chef du parti conservateur français

Martin Goujon

Le tribunal de Paris annule l’expulsion du chef du parti conservateur français

Un tribunal de Paris a annulé la décision du parti de centre-droit Les Républicains d’expulser son président, Éric Ciotti.

Les dirigeants du parti ont voté mercredi pour évincer Ciotti après qu’il ait tenté de forger une alliance avec le Rassemblement national (RN) d’extrême droite avant les prochaines élections législatives. Le parti a confirmé l’expulsion vendredi à l’issue d’une réunion du comité politique.

Mais vendredi soir, le tribunal judiciaire de Paris a invalidé cette décision, statuant en faveur de Ciotti.

Ciotti a confirmé la décision sur les réseaux sociaux, affirmant que le tribunal avait « suspendu mon exclusion des Républicains ».

« Je conserve donc l’exercice de mes fonctions de président », a-t-il ajouté.

Ciotti a suscité la fureur des membres de son parti plus tôt cette semaine, lorsqu’il a déclaré que son parti travaillerait avec Marine Le Pen et le Rassemblement national de Jordan Bardella dans un effort commun pour battre le président français Emmanuel Macron. Les responsables du parti au sein des Républicains ont immédiatement demandé la démission de Ciotti et ont convoqué une commission politique extraordinaire pour l’évincer.

Ciotti a qualifié la décision d’« illégale » et a même exclu ses collègues du siège du parti pour tenter de conserver le pouvoir.

Laisser un commentaire

7 + 9 =