Le réveil #MeToo de l'opéra : le théâtre Liceu de Barcelone nomme un "directeur de l'intimité"

Jean Delaunay

Le réveil #MeToo de l’opéra : le théâtre Liceu de Barcelone nomme un « directeur de l’intimité »

La célèbre réalisatrice d’intimité Ita O’Brien, avec des références HBO et Netflix, est à la barre et supervise la prochaine production du Liceu de Barcelone de « Antoine et Cléopâtre ».

Dans une démarche révolutionnaire pour l’Espagne, le prestigieux opéra Gran Teatre del Liceu de Barcelone est pionnier dans le recours à un « directeur d’intimité » pour garantir un environnement sûr et respectueux aux chanteurs d’opéra de sa dernière production, Antoine et Cléopâtre.

Ce rôle innovant a émergé dans de nombreux secteurs de l’industrie du divertissement à la suite du mouvement #MeToo, qui a révélé des cas généralisés de harcèlement sexuel.

À l’initiative de cette initiative, Ita O’Brien, une coordinatrice de l’intimité, a déjà mis son expertise dans la gestion des scènes intimes au service des productions HBO et Netflix.

Sa dernière aventure consiste à superviser la nouvelle adaptation lyrique d’Antoine et Cléopâtre de William Shakespeare, qui sera mise en scène et fera sa première européenne au Gran Teatre del Liceu de Barcelone.

Créer des espaces sûrs sur la scène de l’opéra

La coordinatrice de l'intimité Ita O'Brien se tient à côté de la mezzo-soprano Adriana Bignami Lesca lors d'une répétition d'opéra de
La coordinatrice de l’intimité Ita O’Brien se tient à côté de la mezzo-soprano Adriana Bignami Lesca lors d’une répétition d’opéra de « Antoine et Cléopâtre » au Gran Teatre del Liceu de Barcelone

Historiquement, les artistes d’opéra arrivaient dans une ville quelques jours seulement avant la soirée d’ouverture, avec peu ou pas de discussion sur les scènes intimes, ce qui entraînait un inconfort, un harcèlement et un sentiment d’abus.

Ita O’Brien est déterminée à changer ce statu quo.

Avec plus de quatre décennies d’expérience dans le théâtre musical et le théâtre, O’Brien est le fondateur de « Intimacy On Set », une société qui soutient l’industrie de la télévision et du cinéma dans ces situations délicates.

Pendant les répétitions, son processus commence par encourager les artistes à « se connecter avec un câlin », suivi de discussions ouvertes sur leurs zones de confort et leurs limites physiques.

Lors d’une récente répétition, O’Brien a assuré que la mezzo-soprano Adriana Bignagni Lesca, dans son rôle de Charmian, la servante de Cléopâtre, se sentait à l’aise avec un baiser homosexuel et supervisait des scènes où Antoine embrasse Cléopâtre.

Lesca elle-même exprime la nécessité d’avoir un metteur en scène d’intimité dans chaque opéra. « (Cela) nous permet de coordonner la façon dont nous faisons les choses, nous interagissons, nous nous embrassons… nous devons être à l’aise avec tout cela », dit-elle.

« Antoine et Cléopâtre », réalisé par Elkhanah Pulitzer, ouvre ses portes à l’opéra Gran Teatre del Liceu de Barcelone le 28 octobre et se déroule jusqu’au 8 novembre 2023.

Laisser un commentaire

huit − un =