Le principal eurodéputé de Macron confronté au défi de leadership du Parlement européen

Martin Goujon

Le principal eurodéputé de Macron confronté au défi de leadership du Parlement européen

BRUXELLES — Le groupe politique libéral du président français Emmanuel Macron au Parlement européen se prépare à une bataille pour le leadership.

Les députés européens de droite du groupe Renew Europe se sont réunis mardi et ont déclaré plus tard dans un communiqué de presse qu’ils proposeraient un nouveau candidat pour diriger le groupe. Actuellement, Valérie Hayer, qui était la tête de liste de la triste campagne électorale européenne de Macron, occupe cette place.

Dans un défi direct aux députés européens de Renew alliés à Hayer et Macron, le parti ADLE, l’une des principales factions du groupe Renew au sens large, a déclaré : « Nous sommes prêts à proposer un candidat pour diriger le groupe et offrir une direction forte pour le prochain mandat.

Hayer a déclaré lundi qu’elle avait l’intention de rester présidente de Renew, même après que le groupe ait subi une lourde défaite en France lors des récentes élections européennes et ait perdu une vingtaine de députés européens dans toute l’UE. Les législateurs français du parti Renaissance de Macron et des forces alliées dominent le groupe depuis 2019.

Macron a manœuvré ses députés européens dans un club appelé les Nouveaux Européens avant les élections afin de renforcer son influence au sein de Renew. En plus de perdre lui-même 10 députés européens français, les alliés roumains de Macron au sein du parti Reper ont également été anéantis.

La décision quant à savoir qui dirigera le groupe sera prise par tous les députés lors d’un vote.

Valérie Hayer a indiqué qu’elle comptait demeurer présidente de Renew. | Kenzo Tribouillard/Getty Images

Le groupe Renew a été divisé en interne pendant la campagne électorale européenne lorsque Hayer a critiqué la décision du parti libéral néerlandais VVD d’entrer dans un gouvernement aux Pays-Bas avec le vainqueur des élections d’extrême droite Geert Wilders. Hayer a déclaré qu’un groupe plus large de députés européens de Renew aborderait le sujet lors d’une réunion mardi.

Dan Barna, député européen Renew du parti Union Sauvons la Roumanie, a déclaré qu’il estimait que les tensions s’étaient atténuées depuis la campagne et a noté que l’éventuelle expulsion du VVD n’avait pas été évoquée lors de la réunion de l’ALDE de mardi. « Je ne pense pas que cela arrivera », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

neuf + cinq =