Le pilote Red Bull Verstappen remporte le Grand Prix d'Autriche

Jean Delaunay

Le pilote Red Bull Verstappen remporte le Grand Prix d’Autriche

Le champion en titre de Formule 1, Max Verstappen, a poursuivi sa marche implacable vers un troisième titre mondial consécutif avec une autre victoire dominante au Grand Prix d’Autriche dimanche.

Le champion en titre de Formule 1, Max Verstappen, a poursuivi sa marche implacable vers un troisième titre mondial consécutif avec une autre victoire dominante au Grand Prix d’Autriche dimanche.

Verstappen est parti de la pole position pour la quatrième course consécutive et a décroché sa cinquième victoire consécutive et sa septième en neuf courses jusqu’à présent cette saison. Il a augmenté son avance au championnat à 81 points sur son coéquipier Red Bull Sergio Perez.

« Je pense que nos relais étaient parfaits, donc une belle journée, j’ai beaucoup apprécié », a déclaré Verstappen. « Je prends juste du plaisir à conduire cette voiture et à courir pour cette équipe. »

A tel point qu’il a même réussi à revenir à deux tours de la fin pour un tir au tour le plus rapide, malgré la réticence de son équipe à prendre le risque. En règle générale, il a obtenu le point de bonus dans le dernier tour pour terminer un week-end parfait après sa victoire depuis la pole lors de la course de sprint de samedi.

« J’ai vu l’écart et j’ai dit ‘Nous devons faire les stands' », a déclaré Verstappen. « De l’extérieur, cela ressemble peut-être à un gros risque, mais quand vous êtes dans la voiture, cela ne ressemble pas du tout à un risque. »

La victoire a également permis au Néerlandais de 25 ans de remporter 42 victoires en F1 au total, une devant feu Ayrton Senna et seul à la cinquième place sur la liste des vainqueurs de tous les temps en F1.

Charles Leclerc – le vainqueur de l’année dernière ici – a terminé à 5,2 secondes de Verstappen à la deuxième place, Sergio Perez de Red Bull se classant troisième, à 17,2 secondes.

Mais la marge de victoire de Verstappen a été réduite par son arrêt au stand tardif, et ce fut une autre victoire confortable sur la piste de son équipe à Spielberg.

Prenant un bon départ depuis la pole, il a résisté à Leclerc dans les virages 2 et 3 et lui a facilement repris la tête après un arrêt au stand à mi-parcours de la course de 71 tours au Red Bull Ring.

« Le plus important pour moi était le premier tour, rester devant après cela (pour) que nous puissions faire notre propre course », a déclaré Verstappen.

Ce n’était que le deuxième podium de Leclerc de la saison, mais cela l’a mis d’humeur optimiste.

« Les améliorations que nous avons apportées m’ont fait me sentir mieux. Ça s’annonce bien pour l’avenir », a déclaré Leclerc. « Évidemment, il reste encore beaucoup à faire, Max et Checo (Sergio) ont beaucoup de rythme. »

Le pilote de Mercedes Lewis Hamilton, Carlos Sainz Jr. de Ferrari et plusieurs autres pilotes ont reçu des pénalités de cinq secondes pour avoir dépassé les limites de la piste.

Perez est parti 15e et a dépassé Sainz avec 10 tours à faire pour décrocher son premier podium depuis sa deuxième place il y a deux mois.

« C’est un bon retour », a déclaré Perez. « Cela a été un peu difficile pour moi, alors j’espère que nous sommes de retour et que nous pourrons garder cette cohérence maintenant. »

Sainz a terminé quatrième devant Lando Norris de McLaren et Fernando Alonso d’Aston Martin en sixième, Hamilton en septième et son coéquipier George Russell en huitième.

Red Bull a remporté les neuf courses, les 11 en incluant les deux courses de sprint avec la victoire de Verstappen après le succès de Perez en Azerbaïdjan.

Pierre Gasly d’Alpine et Lance Stroll d’Aston Martin complètent le top 10.

Après qu’une voiture de sécurité soit brièvement intervenue à la fin du premier tour, Verstappen s’est échappé proprement au redémarrage.

Hamilton, qui avait bien commencé et était quatrième au début, a commencé à avoir du mal à contrôler sa voiture et a commencé à sortir des limites de la piste.

« Je ne peux pas le garder sur la piste, la voiture ne tournera pas », a déclaré Hamilton, qui a reçu des avertissements répétés.

Lorsqu’une voiture de sécurité virtuelle est sortie au 15e tour après que le pilote Haas Nico Hulkenberg soit sorti de la piste, la plupart des équipes ont choisi de faire un autre changement de pneu pour profiter des arrêts aux stands qui leur coûtent moins de temps car les voitures sur la piste sont obligées de réduire leur vitesse.

Mais Verstappen et son coéquipier Perez sont restés à l’écart.

« Je pouvais déjà voir quelques tours avant le (VSC) que nous creusions un écart important, donc je savais que je le récupérerais », a déclaré Verstappen. « Le simple fait de suivre notre propre plan était la meilleure voie à suivre. »

Les pilotes ont continué à dépasser les limites de la piste sur le circuit de 4,3 kilomètres (2,7 milles) qui est connu pour être particulièrement difficile à respecter dans les lignes blanches.

« A-t-il déjà écopé d’un penalty ? » Hamilton a posé des questions sur Perez et a continué à se plaindre du fait que d’autres pilotes allaient loin après sa propre pénalité, forçant le directeur de l’équipe Toto Wolff à intervenir.

« La voiture est mauvaise, nous le savons, conduisez-la s’il vous plaît », a déclaré Wolff.

Perez a été averti par son équipe à 15 tours de la fin de respecter les limites de la piste. Il était juste derrière Sainz à ce moment-là et ne pouvait pas se permettre une pénalité de temps.

Minute de silence

Les pilotes se sont alignés sur la grille pour une minute de silence à la mémoire du pilote néerlandais de 18 ans Dilano van ‘t Hoff, décédé samedi après un accident au Championnat d’Europe de Formule Régionale sur le circuit de Spa-Francorchamps en Belgique.

La F1 organise une course en Belgique le 30 juillet.

Laisser un commentaire

19 + 15 =