Le parquet enquête sur la mort d'un homme lors d'émeutes à Marseille

Martin Goujon

Le parquet enquête sur la mort d’un homme lors d’émeutes à Marseille

Le décès est survenu en marge des troubles à Marseille après la fusillade de Nahel M., 17 ans.

PARIS — Les autorités françaises enquêtent sur l’implication de la police dans le décès d’un homme de 27 ans lors de manifestations dans la ville méridionale de Marseille ce week-end.

L’homme est décédé d’un arrêt cardiaque après avoir reçu « un violent choc à la poitrine » qui a été « probablement(y) » provoqué par un projectile dit « flashball » utilisé par la police, a précisé le procureur de Marseille Dominique Laurens.

Le corps de l’homme a été retrouvé samedi non loin de la zone où des émeutes ont éclaté dans la ville côtière en réponse aux tirs de la police sur Nahel M., 17 ans, alors qu’il fuyait un contrôle de police dans la banlieue parisienne mardi dernier. Les tirs de la police et sa mort ont déclenché une vague d’émeutes dans les grandes villes françaises.

A Marseille, les troubles ont été particulièrement violents, avec des émeutiers incendiant un supermarché et un concessionnaire automobile, et près de 400 commerces vandalisés, selon les médias locaux.

Selon le parquet, il n’est pas clair si la victime, qui conduisait un scooter au moment de sa mort, participait aux émeutes. Le bureau du procureur et l’IGPN enquêtent sur la mort de l’homme, qui a été identifié par un seul nom, Mohamed, dans les médias français.

Sa femme, qui n’était pas nommé, a déclaré à la chaîne de télévision française BFMTV qu’il « filmait ce qui se passait » et « ne participait pas aux émeutes ».

« Je veux une explication », dit-elle.

Laisser un commentaire

six + seize =