Former Prime Minister Boyko Borissov, leader of centre-right GERB party talks to the media in Sofia, Thursday, June 13, 2024.

Jean Delaunay

Le parlement bulgare rejette le gouvernement minoritaire de centre-droit

Le parti GERB, qui a proposé la formation d’un gouvernement minoritaire, est arrivé en tête des élections de juin, mais ne dispose que de 68 députés sur 240 à l’Assemblée nationale.

Le Parlement bulgare a rejeté mercredi un gouvernement minoritaire proposé par le parti de centre-droit GERB, rapprochant probablement le pays de nouvelles élections.

Les législateurs ont voté à 138 voix contre 98 pour rejeter une proposition visant à faire de Rosen Zhelyazkov, un avocat de 56 ans et ancien président du Parlement, le prochain Premier ministre.

Le parti GERB, qui a proposé la formation d’un gouvernement minoritaire, est arrivé en tête des élections de juin, mais ne dispose que de 68 députés sur 240 à l’Assemblée nationale.

Le parti a choisi Zhelyazkov pour diriger un nouveau gouvernement à la place de son chef, Boyko Borissov, qui a dirigé trois gouvernements entre 2009 et 2021. Son troisième cabinet a démissionné à la suite de grandes manifestations contre la corruption.

Cette décision intervient après six élections au cours des trois dernières années qui ont donné lieu à des coalitions fragiles.

Bien que Borissov ait tenté de trouver des partenaires de coalition au sein d’une législature fragmentée en refusant de devenir Premier ministre pour la quatrième fois, son offre n’a pas pu recueillir suffisamment de soutien.

Le président du pays confiera désormais le prochain mandat de formation du gouvernement au deuxième candidat aux élections, le parti MRF.

Les analystes prédisent qu’après l’échec du premier scrutin, il sera difficile de former une coalition viable au sein de ce parlement. L’option la plus probable est de nouvelles élections, ce qui ne ferait qu’aggraver la crise politique dans le pays le plus pauvre de l’Union européenne.

Laisser un commentaire

11 + treize =