Police guard outside Haiti

Jean Delaunay

Le pape François plaide pour la libération des six religieuses kidnappées en Haïti

S’exprimant dimanche depuis la fenêtre du Palais apostolique, il a prié pour la libération du groupe de personnes, dont six religieuses, qui ont été kidnappées en Haïti la semaine dernière.

Alors que les masses de fidèles se rassemblaient sur la place Saint-Pierre pour écouter la messe du pape, le pontife a évoqué l’enlèvement, vendredi dernier, d’un bus rempli de personnes en Haïti.

« En demandant avec ferveur leur libération, je prie pour l’harmonie sociale dans le pays et je demande à tous de mettre un terme aux violences qui causent tant de souffrances à cette chère population », il a dit.

L’enlèvement a eu lieu le 19 janvier en plein jour dans le centre de la capitale Port-au-Prince.

Les religieuses, qui appartiennent à la Congrégation des Sœurs de Sainte-Anne, étaient accompagnées dans le bus d’un nombre indéterminé de personnes non identifiées qui ont également été kidnappées, selon un communiqué de la Conférence haïtienne des religieux.

Port-au-Prince dirigé par des gangs

On ne sait pas immédiatement qui est responsable des enlèvements de vendredi, même si les gangs qui contrôlent environ 80 % de Port-au-Prince ont été accusés d’être responsables de milliers d’enlèvements.

L’année dernière, environ 3 000 personnes auraient été kidnappées et près de 4 000 tuées, selon les statistiques de l’ONU.

Les religieuses sont les dernières victimes d’enlèvements très médiatisées signalées en Haïti. Fin novembre, le célèbre Dr Douglas Pape, haïtien, a été enlevé à Port-au-Prince. Il n’a pas encore été libéré malgré le paiement de plusieurs rançons, selon les médias locaux.

En octobre 2021, 17 membres d’une organisation religieuse américaine ont été kidnappés puis libérés, certains après deux mois de captivité.

Laisser un commentaire

quinze − 1 =