Le magnifique sol en mosaïque du XIVe siècle de la cathédrale de Sienne est temporairement exposé au public

Jean Delaunay

Le magnifique sol en mosaïque du XIVe siècle de la cathédrale de Sienne est temporairement exposé au public

Le vaste sol de marbre est découvert deux fois par an pendant quelques semaines.

La cathédrale de Sienne, dans la région italienne de la Toscane, est réputée pour son spectaculaire sol en mosaïque du XIVe siècle. Mais en raison de sa fragilité, le chef-d’œuvre est protégé de la circulation des visiteurs par des panneaux de fibres de bois une grande partie de l’année.

Au cours des deux prochaines semaines, cependant, les visiteurs du site religieux pourront avoir une vue rare sur le sol en marbre de 56 panneaux dans toute sa splendeur.

Le Duomo di Siena a été construit dans la première moitié du XIIIe siècle et est l’une des attractions les plus visitées de la ville.

L’intérieur est une corne d’abondance de merveilles artistiques, y compris des œuvres de maîtres italiens comme Donatello, Michelangelo et Bernini.

Bien que ceux-ci soient exposés toute l’année aux visiteurs, le sol en marbre de 1 300 mètres carrés n’est découvert que pendant deux courtes périodes chaque année.

Celles-ci coïncident avec la course de chevaux Palio séculaire de Sienne, qui a lieu deux fois par an. Suite à l’événement tant attendu, qui voit le contrarier ou des quartiers de la ville qui s’affrontent, le sol de la cathédrale se dévoile brièvement.

Le vaste trottoir est une prouesse artistique de scènes et de symboles classiques et bibliques. La majeure partie a été aménagée par étapes entre 1370 et 1550, mais les travaux n’ont finalement été achevés qu’au XIXe siècle.

Plusieurs artistes siennois ont dessiné les études préparatoires des 56 panneaux carrés du sol. Au début, les dessins étaient reproduits en marbre en ciselant les contours dans du marbre blanc, puis en les remplissant de stuc noir selon une technique connue sous le nom de «graffito».

Plus tard, les artisans sont passés à une technique d’incrustation de mosaïque connue sous le nom de marqueterie consistant à emboîter des pièces de marbre ensemble.

Dans ses scènes du Vies d’Elie et d’Achabl’artiste maniériste Domenico Beccafumi maîtrisait si bien la technique de l’incrustation de marbre qu’il a réussi à obtenir un effet de clair-obscur avec.

Giorgio Vasari, artiste du XVIe siècle et auteur de La vie des plus excellents peintres, sculpteurs et architectes, le considérait comme « le sol le plus beau, le plus grand et le plus magnifique jamais réalisé ».

Le sol est actuellement visible jusqu’au 31 juillet. Il sera ensuite récupéré pendant quelques semaines et sera à nouveau dévoilé du 18 août au 18 octobre.

Pour voir les mosaïques, vous devez acheter un billet pour la cathédrale. Cela coûte 8 € plein tarif tandis que l’entrée est gratuite pour les enfants jusqu’à 6 ans, les visiteurs handicapés et les résidents de Sienne.

Laisser un commentaire

deux × 1 =