Le leader biélorusse Loukachenko a « permis » la guerre russe en Ukraine, déclare le Parlement européen

Jean Delaunay

Le leader biélorusse Loukachenko a « permis » la guerre russe en Ukraine, déclare le Parlement européen

Dans une résolution adoptée mercredi par les législateurs de Strasbourg, la Cour pénale internationale est invitée à émettre un mandat d’arrêt contre le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko.

Le Parlement européen a accusé le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko d’être complice du président russe Vladimir Poutine dans la commission de crimes de guerre en Ukraine.

Dans une résolution adoptée mercredi par les députés de Strasbourg, la Cour pénale internationale est invitée à émettre un mandat d’arrêt contre lui.

Loukachenko, affirme-t-il, a permis « la guerre d’agression injustifiée de la Russie » et porte donc la responsabilité directe » des destructions et des dommages causés à l’Ukraine.

Dans une autre accusation, il accuse également la Biélorussie de jouer un rôle dans l’expulsion forcée d’enfants ukrainiens des territoires temporairement occupés par les troupes russes.

Il désigne la commissaire russe à l’enfance, Maria Lvova-Belova, déjà recherchée par la CPI pour le transfert illégal d’enfants ukrainiens vers la Russie.

Mikhaïl Metzel/Spoutnik
La commissaire présidentielle russe aux droits de l’enfant, Maria Lvova-Belova, s’adresse au président russe Vladimir Poutine à la résidence d’État de Novo-Ogaryovo, Russie, le 16 février 2023.

Cette résolution qualifie la Biélorussie d’« État satellite de la Russie » et appelle par conséquent à l’application de sanctions « miroir » contre la Biélorussie, similaires à celles appliquées par l’UE contre la Russie.

Il a déclaré que Minsk et Moscou devraient être ajoutés à la liste de l’Union européenne des pays présentant un « risque élevé » d’irrégularités financières et de soutien au terrorisme, ajoutant que les athlètes russes et biélorusses devraient être interdits de participer à des compétitions internationales.

Laisser un commentaire

dix-huit − dix =