Moscow sets up exhibition of captured Western military equipment from Ukraine

Jean Delaunay

Le Kremlin se vante des armes occidentales capturées en Ukraine lors d’un salon à Moscou

Le matériel militaire, y compris les chars, capturés par la Russie en Ukraine, est exposé au Parc de la Victoire pour une exposition en plein air d’un mois précédant les célébrations du Jour de la Victoire dans le pays.

Une exposition d’équipements militaires occidentaux capturés aux forces de Kiev lors des combats en Ukraine s’est ouverte mercredi dans la capitale russe.

L’exposition, qui durera un mois, présentera une trentaine de chars, véhicules blindés et autres armes, qui auraient été donnés à l’Ukraine par divers pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, la Suède, l’Australie et l’Afrique du Sud.

La télévision d’État russe a diffusé dimanche des images montrant les préparatifs de son émission.

Décrite comme une célébration du succès de la Russie « contre les militants ukrainiens et leurs partisans occidentaux », la vidéo montrait des camions lourds transportant des véhicules de plusieurs tonnes et des grues les plaçant en position dans le parc de la Victoire sur la colline Poklonnaïa, le lieu désigné de Moscou pour l’exposition.

Sur les panneaux de l’exposition, on pouvait lire : « Notre victoire est inévitable ! »

L’exposition intervient alors que les forces russes se sont emparées de davantage de terres dans l’est de l’Ukraine, profitant des retards dans l’assistance militaire occidentale pour repousser les forces de Kiev, sous-équipées.

Des policiers militaires surveillent une exposition de chars, de véhicules blindés de transport de troupes et de canons des forces armées ukrainiennes capturés lors des combats.  Moscou, Russie, 26 avril 2024.
Des policiers militaires surveillent une exposition de chars, de véhicules blindés de transport de troupes et de canons des forces armées ukrainiennes capturés lors des combats. Moscou, Russie, 26 avril 2024.
Un soldat russe passe devant un char Leopard 2A6 ayant appartenu à l’armée ukrainienne, exposé à Moscou.  Mardi 30 avril 2024.
Un soldat russe passe devant un char Leopard 2A6 ayant appartenu à l’armée ukrainienne, exposé à Moscou. Mardi 30 avril 2024.

Parmi les véhicules présentés figurait un char allemand Leopard 2, qui aurait heurté une mine antichar lors d’une bataille près de Berdychi en Ukraine, endommageant sa voie droite.

Les expositions comprennent également un char de combat M1 Abrams de fabrication américaine et un véhicule blindé Bradley, un véhicule blindé d’infanterie Marder d’Allemagne et un AMX-10RC de fabrication française.

Le porte-parole du président russe Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a salué l’exposition de Moscou comme une « idée brillante ».

Pendant ce temps, certains ont remis en question l’authenticité de l’émission parrainée par le ministère de la Défense.

L’Afrique du Sud n’a notamment fait don d’aucun équipement militaire à l’Ukraine depuis l’invasion à grande échelle de son voisin occidental par la Russie en février 2022. L’exposition Victory Park présente au moins un véhicule arborant le drapeau du pays africain.

Laisser un commentaire

10 − dix =