FILE - The Olympic rings on the Eiffel Tower Friday, June 7, 2024 in Paris

Jean Delaunay

Le CIO accorde le statut de neutralité à 14 Russes et 11 Biélorusses aux JO de Paris

Le CIO a approuvé 14 athlètes russes et 11 Biélorusses au statut neutre pour participer aux Jeux olympiques de Paris lors de son premier tour de décision.

Cinq sports – à l’exception du tennis, de la natation ou du judo – ont été évalués par un comité du Comité international olympique pour déterminer si les athlètes avaient exprimé leur soutien à l’invasion russe de l’Ukraine ou avaient des liens avec des clubs sportifs liés à l’armée ou aux services de sécurité de l’État.

Le cyclisme, la gymnastique, le taekwondo, l’haltérophilie et la lutte ont été évalués en premier et les listes d’athlètes d’autres sports olympiques suivront probablement d’ici quelques jours.

Parmi les athlètes approuvés samedi figurent le champion olympique en titre de trampoline masculin, Ivan Litvinovich de Biélorussie, et le cycliste russe Aleksandr Vlasov, qui compte trois classements parmi les 10 premiers en carrière dans les Grands Tours.

On ne sait toujours pas combien d’athlètes russes participeront aux Jeux olympiques qui se dérouleront du 26 juillet au 26 août. 11. Le CIO leur a déjà interdit de participer à la cérémonie d’ouverture du défilé des athlètes programmé sur des bateaux naviguant le long de la Seine.

Aucun athlète n’a été approuvé par le CIO en taekwondo, où l’équipe russe a remporté deux des huit médailles d’or à Tokyo il y a trois ans par Vladislav Larin et Maksim Khramtsov.

« Dans certains sports, le nombre d’athlètes éligibles peut être inférieur au nombre de places obtenues », a indiqué le CIO dans un communiqué.

La Russie et la Biélorussie sont interdites de sports collectifs aux Jeux olympiques de Paris en raison de la guerre en Ukraine.

Les athlètes individuels titulaires de passeports russe et biélorusse ont été autorisés à concourir en tant que neutres dans les épreuves de qualification dans la plupart des autres sports, puis à postuler pour participer aux Jeux olympiques.

Les athlètes ukrainiens, dont les médaillés olympiques et le président Volodymyr Zelenskyy, ont exhorté le CIO et les dirigeants sportifs à imposer une interdiction générale à tous les Russes. L’athlétisme l’a fait, et les instances de football, la FIFA et l’UEFA, ont exclu les équipes russes du jeu international quelques jours après l’invasion à partir de février 2022.

Le processus de vérification en deux étapes pour le statut neutre passe par les instances dirigeantes du sport, puis par le comité du CIO avant que les appels ne soient possibles devant le Tribunal arbitral du sport.

D’autres conditions imposées aux athlètes incluent la compétition en tant qu’athlètes individuels neutres, avec l’acronyme français AIN, sans le drapeau russe – et dans des uniformes qui ne sont pas dans ses couleurs rouge, blanc et bleu.

L’hymne russe est également interdit, remplacé par de la musique commandée par le CIO, et les médailles remportées ne doivent figurer dans aucun tableau.

Laisser un commentaire

trois × 2 =