Palestinians arrive in the southern Gaza town of Rafah after fleeing an Israeli ground and air offensive in the nearby city of Khan Younis on Friday, Jan. 26, 2024.

Jean Delaunay

Le chef de l’ONU appelle les pays donateurs à rétablir le financement de l’agence de secours à Gaza

L’agence des Nations Unies emploie plus de 13 000 personnes à Gaza, et au moins 150 personnes ont été tuées lors de l’offensive israélienne.

Le secrétaire général des Nations Unies a appelé dimanche les pays à continuer de financer la principale agence d’aide à Gaza après que plusieurs de ses employés ont été accusés d’avoir participé à l’attaque du Hamas contre Israël qui a déclenché la guerre il y a quatre mois.

Antonio Guterres a prévenu que l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, l’UNRWA, serait contrainte de réduire son aide à plus de 2 millions de Palestiniens dès février. L’enclave côtière est en proie à une grave crise humanitaire, avec un quart de la population confrontée à la famine.

« Les actes odieux présumés de ces membres du personnel doivent avoir des conséquences », a déclaré Guterres dans un communiqué.

« Mais les dizaines de milliers d’hommes et de femmes qui travaillent pour l’UNRWA, dont beaucoup se trouvent dans des situations parmi les plus dangereuses pour les travailleurs humanitaires, ne devraient pas être pénalisés. Les besoins urgents des populations désespérées qu’ils servent doivent être satisfaits », a-t-il ajouté.

Les pays européens suspendent leurs contributions financières à l’UNRWA

L’Allemagne, l’Italie, la Suisse, la Finlande, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas sont les derniers pays à suspendre leurs contributions à l’UNRWA en raison du scandale en cours.

Les États-Unis, l’Australie et le Canada ont également suspendu leur financement.

Le chef de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, a déclaré avoir résilié les contrats de « plusieurs » employés et ordonné une enquête après qu’Israël ait fourni des informations alléguant qu’ils avaient joué un rôle dans l’attaque.

L’UNRWA compte 13 000 employés à Gaza, presque tous des Palestiniens, allant des enseignants des écoles gérées par l’agence aux médecins, au personnel médical et aux travailleurs humanitaires.

Dans un communiqué, Lazzarini a qualifié ces allégations de « choquantes » et a déclaré que tout employé « impliqué dans des actes de terrorisme sera tenu pour responsable, y compris par le biais de poursuites pénales ».

Il n’a pas précisé quel était le rôle présumé des membres du personnel dans les attaques. Lors de cette attaque surprise sans précédent, les combattants du Hamas ont franchi la barrière de sécurité entourant Gaza et ont pris d’assaut les communautés israéliennes voisines, tuant environ 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et en kidnappant quelque 250. D’autres militants se sont joints au déchaînement.

« L’UNRWA réitère sa condamnation dans les termes les plus fermes possibles des odieuses attaques du 7 octobre » et appelle à la libération immédiate et inconditionnelle de tous les otages israéliens, a déclaré Lazzarini.

La décision des donateurs internationaux de suspendre leur financement a suscité certaines critiques, notamment de la part de l’ancien Premier ministre néo-zélandais et ancienne directrice du Programme des Nations Unies pour le développement, Helen Clark.

Écrivant sur X, anciennement connu sous le nom de Twitter, Clark a déclaré que l’arrêt des fonds destinés à l’UNRWA équivaut à une « punition collective » de la « population assiégée » de Gaza.

Depuis le début de la guerre, l’attaque israélienne a tué plus de 26 000 Palestiniens, pour la plupart des femmes et des enfants, et en a blessé plus de 64 400 autres, selon le ministère de la Santé dirigé par le Hamas à Gaza.

Le ministère ne fait pas de différence entre les combattants et les civils dans son bilan.

Plus de 150 employés de l’UNRWA figurent parmi les personnes tuées – le bilan le plus élevé que l’organisation mondiale ait connu dans un conflit – et un certain nombre d’abris de l’ONU ont été touchés par les bombardements israéliens.

Laisser un commentaire

14 + 3 =