Could the potential strikes around the Olympics cause problems for Paris?

Jean Delaunay

Le chaos pourrait frapper les aéroports parisiens juste avant les Jeux olympiques si la grève se poursuit

Si la grève a lieu, elle aura lieu juste un jour avant l’arrivée des athlètes pour les Jeux olympiques de 2024.

Les salariés des aéroports parisiens menacent de se mettre en grève avant le début des Jeux olympiques.

Les syndicats qui représentent les salariés d’Aéroports de Paris (ADP) – dont font partie les aéroports de Roissy-Charles de Gaulle et d’Orly – appellent à la grève le mercredi 17 juillet.

La raison de la grève ? Un conflit autour des primes versées au personnel.

Si le débrayage des membres des syndicats CGT, CFDT, FO et UNSA se poursuit, il pourrait provoquer des perturbations à seulement neuf jours du premier jour des Jeux.

Pourquoi les salariés de l’aéroport de Paris sont-ils potentiellement en grève ?

Les syndicats ne sont pas contents que les travailleurs d’ADP ne reçoivent pas ce qu’on appelle une prime olympique.

Dans un communiqué, ils ont dénoncé « les décisions unilatérales du directeur général de verser une prime à une partie seulement du personnel ».

Les aéroports de Roissy-Charles de Gaulle et d’Orly seront les principales portes d’entrée des touristes en France pour les Jeux olympiques, la cérémonie d’ouverture étant prévue le 26 juillet.

Le journal Le Monde estime que jusqu’à 350 000 personnes transiteront par les aéroports pendant les JO.

Les amateurs de sport ne sont pas les seuls à être concernés : des milliers d’athlètes commenceront à arriver au village olympique à partir du 18 juillet, avant la cérémonie d’ouverture.

Des passagers attendent dans le hall des arrivées de l'aéroport Paris Charles de Gaulle, à Roissy, près de Paris - les futurs voyageurs pourraient-ils être confrontés à des perturbations ?
Des passagers attendent dans le hall des arrivées de l’aéroport Paris Charles de Gaulle, à Roissy, près de Paris – les futurs voyageurs pourraient-ils être confrontés à des perturbations ?

Le personnel de l’aéroport n’est pas le seul à formuler des revendications avant les Jeux

Les syndicats représentant les travailleurs du secteur public français ont réclamé une augmentation des salaires pour ceux qui doivent travailler pendant l’événement, qui dure jusqu’au 11 août.

Les policiers, les contrôleurs aériens, les éboueurs, les employés du gouvernement central et les conducteurs de train ont également demandé des augmentations.

L’annonce de la grève à l’aéroport intervient cependant un jour après que le Nouveau Front populaire (NFP) de gauche a obtenu de manière inattendue le plus grand nombre de sièges lors d’élections anticipées convoquées par le président Emmanuel Macron.

Dans ses promesses électorales, le NFP a appelé à une augmentation du salaire minimum, ainsi qu’à des augmentations salariales significatives pour les travailleurs du secteur public.

L’ampleur de l’appel à la grève lancé par l’ADP n’est pas encore claire.

Ces types de grèves ne provoquent généralement pas d’annulations de vols, mais peuvent provoquer le chaos au niveau de la sécurité des aéroports et des carrousels à bagages, en fonction du nombre de membres du personnel qui se mettent effectivement en grève.

Laisser un commentaire

trois + dix =