A blue, pink and white fan.

Jean Delaunay

L’Allemagne adopte une loi facilitant le changement légal de sexe

La législation autorise les moins de 18 ans à changer leur sexe légal et leur prénom avec l’accord de leurs parents.

Le parlement allemand a adopté vendredi une nouvelle loi assouplissant les procédures légales de changement de nom et d’identité de genre.

La « loi sur l’identité de genre » a été largement soutenue par la coalition des « feux de circulation » au pouvoir d’Olaf Scholz, même si les débats ont été enflammés et émouvants.

Le décompte final des voix était de 374 pour et 251 contre.

Avant la nouvelle législation, qui entre en vigueur le 1er novembre, les personnes souhaitant changer légalement de sexe devaient obtenir l’accord de deux psychiatres « suffisamment familiers avec les problèmes particuliers du transsexualisme ».

Un tribunal déciderait alors si le changement juridique était autorisé.

Désormais, selon la nouvelle loi, les adultes âgés de 18 ans et plus ne doivent en informer les autorités que trois mois à l’avance. Il s’agit alors d’une procédure simple pour choisir un nouveau sexe parmi trois options existantes dans la législation allemande.

Aucune autre modification ou annulation n’est autorisée pendant un an.

Pour les citoyens allemands âgés de 14 à 18 ans, les demandes de changement de prénom ou de sexe doivent être approuvées par les parents et tuteurs.

S’il refuse, le demandeur peut s’adresser au tribunal de la famille pour annuler son avis. Pour les personnes de moins de 14 ans, les parents ou tuteurs doivent déposer une demande en leur nom.

Les lieux publics, comme les gymnases et les vestiaires, ont toujours le droit de décider qui ils autorisent l’entrée.

La nouvelle loi ne concerne que les procédures légales et ne modifie pas les règles chirurgicales de changement de sexe.

Laisser un commentaire

dix-neuf − quatre =