Anouk Aimee and director Claude Lelouch at photocall for

Jean Delaunay

L’actrice française Anouk Aimée est décédée à l’âge de 92 ans.

Connue pour ses rôles dans des films d’art et d’essai européens tels que « Lola » de Jacques Demy et « 8½ » de Federico Fellini, Aimée était l’une des femmes fatales les plus appréciées d’Europe.

L’actrice française Anouk Aimée, qui a joué dans 70 films tout au long de sa carrière, est décédée à l’âge de 92 ans.

Son décès a été annoncé par sa fille, l’actrice Manuella Papatakis, sur les réseaux sociaux : « Avec ma fille Galaad et ma petite-fille Mila, nous avons la grande tristesse de vous annoncer le départ de ma mère Anouk Aimée. J’étais à ses côtés. lorsqu’elle est décédée ce matin à son domicile à Paris. »

Aucune cause du décès n’a encore été donnée.

Voir cette publication sur Instagram

Un post partagé par Manuela Papatakis (@manuelapapatakis)

Née à Paris en 1932, le vrai nom d’Aimée était Françoise Dreyfus, qu’elle a changé après avoir décroché son premier rôle d’Anouk dans La Maison sous la mer (La maison sous la mer). Le scénariste Jacques Prévert aurait suggéré le nom de famille Aimée, qui signifie bien-aimé en français.

Son énergie sensuelle de sirène d’écran lui a valu un succès auprès des réalisateurs d’art et essai européens et lui a valu des rôles principaux dans une série de chefs-d’œuvre, dont celui de Jacques Demy. Lola et celui de Federico Fellini La Dolce Vita et 8 1/2.

Parmi d’autres films remarquables, citons celui d’André Delvaux Un soir, un train (Une nuit… un train), celui de Bernardo Bertolucci Tragédie d’un homme ridiculecelui de Robert Altman Prêt à Porter (Prêt à porter) et celui de Claude Lelouch Un homme et une femmece qui lui vaut une nomination aux Oscars, la première pour une actrice dans un rôle francophone.

Son dernier film a été réalisé en 2012, celui de Charlotte de Turckheim Mince alors! (Grand est beau).

Aimée a eu de nombreux admirateurs tout au long de sa vie, parmi lesquels, semble-t-il, les cinéastes français Claude Lelouchm et Jean-Pierre Mocky, ce dernier ayant parlé de ses sentiments amoureux pour l’actrice dans son autobiographie « M le Mocky ».

L’actrice s’est mariée et a divorcé quatre fois, la plus longue de 1970 à 1978 avec l’acteur britannique Albert Finney.

Elle laisse dans le deuil sa fille Manuella Papatakis.

Laisser un commentaire

5 × trois =