La police enquête sur une « météorite » présumée après la découverte d'un trou percé dans le toit d'une voiture à Strasbourg

Jean Delaunay

La police enquête sur une « météorite » présumée après la découverte d’un trou percé dans le toit d’une voiture à Strasbourg

Les pompiers de Strasbourg, en France, ont déclaré qu’ils soupçonnaient « la chute d’un corps stellaire » comme responsable.

Les autorités strasbourgeoises enquêtent sur une possible frappe de météorite, après qu’une voiture garée ait été découverte avec un trou de 50 centimètres de diamètre dans le toit.

Les pompiers ont été appelés tôt lundi matin suite à des informations faisant état de fumée provenant d’une voiture garée dans une banlieue de la ville, dans le nord-est de la France.

« Après reconnaissance par la première équipe, nous soupçonnons la chute d’un corps stellaire », écrit le Sdis du Bas-Rhin, les pompiers régionaux, dans son rapport d’intervention publié à la mi-journée.

« À notre arrivée, nous avons constaté un impact relativement important, d’environ 50 centimètres de diamètre, qui avait traversé le toit, le soubassement et le réservoir de carburant du véhicule », a expliqué à l’AFP le capitaine des pompiers Matthieu Colobert.

Une recherche a conclu à l’absence de radioactivité.

Les enquêteurs soupçonnent un impact de météorite
Les enquêteurs soupçonnent un impact de météorite

« Aucun objet n’a été trouvé », a-t-il poursuivi. « Soit l’objet était si petit qu’on ne peut pas le retrouver, soit l’impact a été tel que l’objet s’est désintégré et s’est transformé en poussière », a-t-il suggéré.

Colobert a indiqué que son équipe avait un « soupçon » concernant un gravier d’environ deux centimètres de large, trouvé sur place. Il a été remis à la police pour une analyse plus approfondie.

Un porte-parole de la police a déclaré à l’AFP: « Il a à peu près la taille d’une noisette, il ressemble à du bois brûlé, il est très léger ». Il a annoncé que l’objet serait envoyé à Paris dans un service médico-légal.

« La question est de savoir si un objet vient de l’espace », a déclaré le policier. « Même une bille lancée à très grande vitesse lors d’une descente peut faire des dégâts. Mais encore faut-il prouver qu’il s’agit d’un objet venu de l’espace ».

Laisser un commentaire

cinq × cinq =