Members of the special police unit of Canton Sarajevo escort a person arrested in an operation codenamed

Jean Delaunay

La police bosniaque arrête 23 membres présumés du « cercle restreint » du baron de la drogue

Le caïd de renommée mondiale a été arrêté en 2022 et finalement condamné à sept ans de prison.

Les forces de l’ordre en Bosnie ont arrêté 23 personnes soupçonnées d’appartenir au « cercle restreint » d’un baron mondial de la drogue – un groupe qui, selon les autorités, pourrait comprendre des policiers et des responsables de la sécurité.

Cette opération est la dernière en date d’une campagne de répression contre les réseaux criminels contrôlant une grande partie du commerce de cocaïne en Europe, ont annoncé les autorités mardi.

Europol, l’agence européenne chargée de l’application des lois, et des responsables bosniaques ont déclaré que les suspects avaient été arrêtés lundi alors que les forces de sécurité fouillaient leurs domiciles et d’autres lieux. Ils sont soupçonnés de trafic de drogue, de blanchiment d’argent et d’autres délits de criminalité organisée.

« Parmi les 23 personnes arrêtées hier se trouvent non seulement des complices, mais aussi des responsables corrompus identifiés comme facilitateurs des activités criminelles du réseau », a indiqué Europol dans un communiqué.

Le baron de la drogue avec lequel les suspects seraient associés a été arrêté en 2022 et condamné à sept ans de prison un an plus tard aux Pays-Bas.

Des membres de l'unité spéciale de la police du canton de Sarajevo escortent Vahidin Munjic, chef de la police fédérale, lors d'une opération portant le nom de code
Des membres de l’unité spéciale de la police du canton de Sarajevo escortent Vahidin Munjic, chef de la police fédérale, lors d’une opération baptisée « Black Tie » à Sarajevo, en Bosnie, lundi.

La police a saisi des armes, de l’argent, des voitures, des ordinateurs portables et d’autres preuves lors des perquisitions.

Les autorités bosniaques ont déjà arrêté deux autres personnes et saisi 55 000 euros, huit armes à feu, 11 radios de police et des documents relatifs au blanchiment d’argent, a indiqué Europol, ajoutant que les arrestations de lundi constituaient « une nouvelle étape » dans la lutte contre l’alliance des réseaux criminels.

En Bosnie, l’agence de sécurité de l’État SIPA a déclaré que les autorités avaient temporairement gelé les comptes bancaires appartenant aux suspects et interrompu toute transaction financière.

Laisser un commentaire

seize − 1 =