Activists wearing traditional Sami outfits sit in protest outside the entrance of Statkraft, a state-owned company that operates 80 of the wind turbines at Fosen.

Milos Schmidt

La Norvège accepte d’indemniser les peuples autochtones pour des terres destinées au plus grand parc éolien terrestre d’Europe

Le parc éolien combattu par Greta Thunberg continuera à fonctionner grâce aux compensations versées aux éleveurs de rennes sami.

La Norvège a conclu mercredi un accord avec le peuple sami, mettant fin à un différend de près de trois ans concernant le plus grand parc éolien terrestre d’Europe et le droit des autochtones d’élever des rennes.

Aux termes de cet accord, les 151 turbines de la ferme, en partie détenue par l’État, restent en activité. Le ministre de l’Energie, Terje Aasland, a déclaré que l’accord comprenait « une solution tournée vers l’avenir qui sauvegarde les droits d’élevage du renne ».

L’accord prévoit également une compensation pour les Samis – y compris une part de l’énergie produite – ainsi qu’une nouvelle zone de pâturage d’hiver et une subvention de 5 millions de couronnes (439 000 €) pour renforcer la culture sami.

« Il est mis fin aux violations des droits de l’homme »

La présidente du Parlement sami, qui compte 39 sièges, Silje Karine Mutoka, a déclaré : « il y a des raisons de croire que la violation des droits de l’homme a pris fin et que l’accord jette les bases d’une réparation de la violation des droits de l’homme. « .

Le Premier ministre Jonas Gahr Støre a déclaré que « l’État doit tirer les leçons de cette affaire et veiller à ce que les violations ne se reproduisent plus. Il s’agit d’un meilleur dialogue ».

En octobre 2021, la Cour suprême a statué que la construction des éoliennes violait les droits des Sami, qui utilisent ces terres pour l’élevage des rennes depuis des siècles.

Depuis le jugement, les militants sâmes ont manifesté à plusieurs reprises contre la poursuite de l’exploitation du parc éolien et ont déclaré que la transition vers l’énergie verte ne devrait pas se faire au détriment des droits des peuples autochtones.

La militante suédoise Greta Thunberg est emportée lors d'une manifestation devant le ministère norvégien des Finances, à Oslo, le 1er mars 2023.
La militante suédoise Greta Thunberg est emportée lors d’une manifestation devant le ministère norvégien des Finances, à Oslo, le 1er mars 2023.

Greta Thunberg s’est jointe aux manifestations contre les éoliennes

Les manifestations ont bénéficié du soutien de la militante suédoise Greta Thunberg, emportée lors d’une manifestation devant le ministère norvégien des Finances, à Oslo, le 1er mars 2023.

En juin, des militants sami ont manifesté devant le bureau de Gahr Støre. Ils ont occupé le ministère du Pétrole et de l’Énergie pendant quatre jours en février et ont ensuite bloqué les entrées de 10 ministères.

D’autres manifestations en octobre ont vu des militants vêtus de tenues traditionnelles sami s’asseoir devant l’entrée de Statkraft, une entreprise publique qui exploite 80 des éoliennes.

La ferme est située dans le district de Fosen, au centre de la Norvège, à environ 450 kilomètres au nord de la capitale, Oslo.

Laisser un commentaire

16 − deux =