FILE - People holding European Union and Moldovan flags fill the Great National Assembly Square in Chisinau, Moldova, Sunday, May 21, 2023.

Jean Delaunay

La Moldavie, candidate à l’UE, prend des mesures pour empêcher l’influence russe lors du référendum

L’Institut américain d’études sur la guerre a averti la Moldavie que la Russie pourrait tenter de déstabiliser le pays à l’approche des élections présidentielles et du prochain référendum sur l’adhésion à l’Union européenne.

Maia Sandu, la présidente de la Moldavie, est une fervente partisane de la voie européenne, mais elle a aussi de nombreux opposants et l’opinion publique est divisée.

Sandu a exprimé à plusieurs reprises ses inquiétudes quant aux intentions de Moscou à l’égard du pays et à la présence de soldats russes dans la région séparatiste de Transnistrie.

À l’approche des élections présidentielles et du référendum sur l’adhésion à l’UE, diverses organisations politiques et sociales deviennent actives en Moldavie, certaines estimant que la Moldavie devrait non seulement adhérer à l’UE, mais aussi s’unir à la Roumanie.

La Moldavie est l’un des pays européens les plus pauvres, c’est pourquoi on pense que l’argent russe pourrait fortement influencer le vote. La tâche des autorités est d’arrêter la circulation de l’argent illégal, comme elles ont été accusées de tenter de le faire lors des récentes élections municipales en Moldavie.

Pour contrer cela, le Centre de communication stratégique a été créé et les autorités sont formées pour réagir de manière proactive – pour détecter et dénoncer les fausses nouvelles dès qu’elles apparaissent.

Le mois dernier, un rapport des services de renseignement et de sécurité de Moldavie, ou SIS, a mis en garde contre une ingérence « sans précédent » de la Russie, affirmant avoir rassemblé des données indiquant que Moscou prévoyait de lancer de vastes attaques hybrides contre Chisinau tout au long de 2024 et 2025 pour tenter de ramener l’ancienne république soviétique de nouveau sous l’influence de Moscou.

La présidente moldave Maia Sandu a fait part de ses craintes que la Russie tente d'influencer les électeurs lors du prochain référendum sur l'adhésion à l'Union européenne.
La présidente moldave Maia Sandu a fait part de ses craintes que la Russie tente d’influencer les électeurs lors du prochain référendum sur l’adhésion à l’Union européenne.

Moscou s’oppose à l’adhésion de son ancien allié de l’ère soviétique à l’UE, mais a rejeté les allégations d’ingérence politique.

La présidente Maia Sandu a annoncé en décembre son intention d’organiser un référendum constitutionnel plus tard cette année sur l’adhésion à l’UE. La Moldavie a officiellement obtenu le statut de candidat le 22 juin 2022.

Sandu espère remporter un second mandat lors des élections présidentielles de novembre.

Laisser un commentaire

19 − 17 =