French far right leader Marine Le Pen thumbs up as she delivers her speech after the release of projections based on the actual vote count in select constituencies , Sunday

Jean Delaunay

La leader française d’extrême droite Marine Le Pen annonce sa réélection

Le succès de Le Pen à Hénin-Beaumont souligne son influence durable dans la région, où elle a toujours recueilli un fort soutien.

Marine Le Pen, dirigeante du parti d’extrême droite français Rassemblement national (RN), a annoncé qu’elle avait été réélue au premier tour des élections législatives dans sa circonscription d’Hénin-Beaumont.

Selon les premiers résultats, la triple candidate à la présidentielle l’a emporté avec plus de 58% des voix, contre près de 26% pour la candidate du Nouveau Front Populaire Samira Laala.

Dans un discours prononcé à l’issue de sa victoire, Marine Le Pen a souligné l’importance du second tour à venir. « Rien n’est sûr : le second tour est décisif. Pour donner à Jordan Bardella une majorité absolue à l’Assemblée nationale et qu’il soit nommé Premier ministre par Emmanuel Macron dans huit jours, je vous invite à renouveler votre vote », a-t-elle exhorté ses partisans.

Le succès de Le Pen à Hénin-Beaumont souligne son influence durable dans la région, où elle a toujours recueilli un fort soutien. Le Pen était candidate dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, où elle est élue depuis 2017.

La victoire au premier tour Il s’agit d’une étape importante pour le Rassemblement national, qui vise à accroître sa représentation à l’Assemblée nationale et à promouvoir son programme politique plus large.

Le résultat final des élections législatives sera déterminant pour l’équilibre des pouvoirs en France. Alors que Le Pen et son parti se préparent à un second tour décisif, les enjeux politiques restent élevés et pourraient remodeler l’avenir du pays.

Le Rassemblement national, parti d’extrême droite dirigé par Marine Le Pen et Jordan Bardellas’est hissé à la première place au premier tour des élections législatives, selon une projection réalisée par Ipsos Talan aujourd’hui (30 juin) après la fermeture des bureaux de vote. Le Rassemblement national aurait recueilli 34% des suffrages exprimés, selon le sondage, en légère baisse par rapport aux sondages d’opinion de la semaine dernière qui plaçaient le parti et ses alliés à 36%.

Laisser un commentaire

19 − trois =