Jean Delaunay

La France dans le top 5 mondial de la transition énergétique selon Emmanuel Macron

L’écologie française mise à l’honneur

Le Président Emmanuel Macron a utilisé Twitter hier pour annoncer une nouvelle remarquable : la France est désormais classée dans le top 5 des pays réalisant la meilleure transition énergétique, selon le Forum économique mondial (@wef). Le Président était fier de partager cette information, commentant « L’écologie à la française, c’est cela ! »

Longtemps critiquée pour son dépendance à l’énergie nucléaire, la France a fait d’importants progrès ces dernières années en matière de transition écologique. Celle-ci est devenue une priorité du gouvernement, avec des investissements conséquents dans les énergies renouvelables et l’amélioration de l’efficacité énergétique. Cette stratégie semble aujourd’hui porter ses fruits.

Le contexte de la transition énergétique en France

La transition énergétique est un point central de l’action politique d’Emmanuel Macron. Ce dernier a récemment annoncé un plan de 30 milliards d’euros pour accélérer la mise en œuvre de la stratégie nationale pour l’énergie et le climat, visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre de la France de 40 % d’ici 2030, par rapport au niveau de 1990.

À la suite du mouvement de protestation des Gilets Jaunes, qui ont dénoncé l’injustice sociale de la transition écologique, le gouvernement a fait de l’écologie une priorité affichée, tout en veillant à ce que cette transition soit juste et équitable pour tous les citoyens. La maîtrise de la consommation énergétique, le développement des énergies renouvelables, l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments et le développement de la mobilité durable sont parmi les principales lignes de cette politique.

Passer du nucléaire aux énergies renouvelables

Actuellement, la domination de l’énergie nucléaire dans le paysage énergétique français est telle que cela représente plus de 70% de l’énergie produite. Cependant, l’ambition du gouvernement est de réduire la part du nucléaire à 50% d’ici 2035.

Pour atteindre cet objectif, un ensemble de mesures ont été mises en place pour favoriser le développement des énergies renouvelables. Parmi elles, l’augmentation du nombre de parcs éoliens, le développement de l’énergie solaire et la mise en place de tarifs préférentiels pour l’énergie verte.

Finalement, la reconnaissance de l’effort français dans la transition énergétique par le prestigieux Forum économique mondial est un signe encourageant que les efforts du pays sont reconnus et appréciés au niveau international. C’est une nouvelle qui donne espoir pour l’avenir de notre planète.

Laisser un commentaire

11 − deux =