Fast deco, as it has been dubbed in a recent report, refers to low-cost furniture and home decorations produced in bulk. 

Milos Schmidt

La « fast déco » est-elle la nouvelle fast fashion ? Les décharges regorgent de décorations bon marché et jetables

Près de la moitié des déchets de meubles sont brûlés dans des incinérateurs ou enfouis dans des décharges.

La fast fashion a été sous le feu des projecteurs ces dernières années, de nombreux consommateurs s’efforçant d’éviter d’acheter des vêtements bon marché produits en série.

Aujourd’hui, un autre marché dommageable pour l’environnement est en train d’émerger.

La déco rapide, comme elle a été surnommée dans un rapport récent, fait référence aux meubles et aux décorations d’intérieur à faible coût produits en grande quantité.

Comme les vêtements, ils sont une imitation bon marché des tendances de la haute couture et sont rapidement remplacés par la prochaine mode.

La fast déco est aussi dommageable pour l’environnement que la fast fashion

Un récent rapport des associations environnementales françaises dénonce l’impact environnemental croissant de la fast déco.

Zero Waste France, Les Amis de la Terre et le Réseau National des Ressources et Recycleries affirment que le problème écologique est comparable à celui de la fast fashion.

Les auteurs rapportent que la fast déco et la fast fashion partagent le même modèle économique : d’énormes quantités de produits à bas prix et un renouvellement rapide des collections.

Les fêtes commerciales comme la Saint-Valentin et la Fête des Mères sont mises à profit pour lancer de nouvelles collections et stimuler les achats.

Comme pour la mode, ils profitent des médias sociaux en encourageant les vidéos de « déballage » et de « transport ».

Ce modèle économique est exploité par des chaînes telles que Zara Home, H&M et Shein.

« Evidemment, les géants de la fast fashion, du e-commerce et de la grande distribution, mais aussi les acteurs émergents de la déstockage et du e-commerce, ont tout fait pour renforcer cette tendance afin d’en tirer le maximum de profit, avec des conséquences désastreuses pour la planète », » déclare Pauline Debrabandere, coordinatrice de campagne pour Zero Waste France.

COVID a vu un boom de la déco rapide

Pendant la COVID, de nombreuses personnes ont investi dans la rénovation de leur maison, ce qui a entraîné un boom des achats.

Une étude publiée dans le journal financier français Les Échos montre qu’entre 2017 et 2022, le nombre de meubles mis sur le marché en France a augmenté de 88 pour cent.

Aujourd’hui encore, 46 % des acheteurs de produits de décoration intérieure renouvellent des éléments de leur salon au moins une fois par an.

Avec l’augmentation des achats, la quantité de déchets a également augmenté. Entre 2014 et 2020, les déchets liés aux meubles ont doublé en France.

Aujourd’hui, les éco-organismes collectent 1,3 million de tonnes de déchets de meubles. Près de la moitié est non réutilisable, non réparable et non recyclable et est brûlée dans des incinérateurs ou enfouie dans des décharges.

« Face à une saturation des biens, le secteur de la décoration choisit d’accélérer sa cadence de production vers des niveaux insoutenables pour la planète, toujours avec le même objectif : créer du désir à partir d’un besoin superficiel », explique Pierre Condamine, chargé de campagne surproduction chez Friends. de la Terre France.

« À l’heure où les limites planétaires sont dépassées, il est urgent de réguler le secteur afin de limiter sa consommation excessive de ressources. »

Les groupes environnementalistes plaident pour la réutilisation et la réparation

Les organisations environnementales souhaitent que la déco rapide soit remplacée par une culture de réutilisation et de réparation.

Selon une estimation de RREUSE, un réseau européen d’entreprises de réutilisation sociale, ses membres ont réussi à économiser environ 1 million de tonnes de biens et de matériaux des décharges en 2022.

Cela permet d’économiser l’équivalent des émissions annuelles de CO2 de plus de 108 000 citoyens européens.

Laisser un commentaire

deux × un =