The logo of the Swiss National Bank SNB is pictured at the Federal square (Bundesplatz) in Bern, Switzerland, Thursday, March 16, 2023.

Milos Schmidt

La Banque centrale suisse laisse son taux d’intérêt inchangé alors que l’inflation ralentit

Cette décision intervient au cours d’une journée chargée d’action des banques centrales en Europe, la Banque d’Angleterre, la Banque centrale européenne et la Norges Bank annonçant si elles modifieront leurs propres taux.

La Banque nationale suisse (BNS) a de nouveau décidé de laisser son taux directeur inchangé à 1,75%, comme l’attendaient les analystes, invoquant l’apaisement des pressions inflationnistes et l’imprévisibilité persistante de l’économie mondiale.

La banque a déclaré jeudi matin dans un communiqué que la croissance économique mondiale avait été plus forte que prévu au troisième trimestre de l’année, ce qui a contribué à sa décision de s’abstenir pour le moment de tout nouveau resserrement de la politique monétaire.

« L’incertitude reste élevée », a néanmoins prévenu la BNS, ajoutant qu’elle ajusterait sa politique si nécessaire pour maintenir l’inflation sous contrôle.

L’inflation en Suisse s’est établie à 1,4% en novembre – en dessous de son objectif de 2% – que la banque centrale a attribué à la baisse de l’inflation des biens et du tourisme.

« Il est toutefois probable que l’inflation augmentera à nouveau quelque peu au cours des prochains mois en raison de la hausse des prix de l’électricité et des loyers ainsi que de la hausse de la TVA », a indiqué la BNS.

Il a également averti que la croissance de l’économie mondiale – ainsi que celle de la Suisse elle-même – resterait modérée au cours des prochains trimestres, malgré une probable atténuation des pressions inflationnistes.

Cette nouvelle intervient avant que de plus en plus de banques centrales européennes annoncent aujourd’hui leurs propres décisions en matière de taux d’intérêt, alors que l’inflation continue de secouer le continent.

La Banque d’Angleterre devrait laisser son taux directeur à 5,25% pour la troisième fois consécutive alors qu’elle tente de maîtriser le taux d’inflation le plus élevé jamais vu dans le G7 (4,6%). La Banque centrale européenne devrait également maintenir son taux directeur à 4 %, après que la Norges Bank ait annoncé peu après la BNS qu’elle augmenterait son taux directeur de 4,25 % à 4,5 %.

Outre-Atlantique, la Réserve fédérale américaine a annoncé hier soir qu’elle maintenait ses taux stables, en maintenant la fourchette entre 5,25 % et 5,5 %.

Laisser un commentaire

un × 5 =