Swiss National Bank

Jean Delaunay

La Banque centrale suisse abaisse ses taux d’intérêt pour la deuxième fois cette année

La Banque nationale suisse a réduit ses taux d’intérêt pour la deuxième fois consécutive en réponse aux prévisions de ralentissement de l’inflation. Le secteur clé des services bancaires et financiers du pays a récemment été sous pression en raison de la domination croissante d’autres centres financiers tels que Hong Kong, Singapour et les États-Unis.

La Banque nationale suisse a annoncé jeudi matin qu’elle abaisserait ses taux d’intérêt à 1,25%, soit une nouvelle baisse de 25 points de base. Cela est principalement dû au fait que la banque centrale prévoit que, même si l’inflation a légèrement augmenté en avril, pour atteindre 1,4 % en mai, elle devrait désormais redescendre à environ 1,3 % pour le reste de l’année, à mesure que les pressions inflationnistes s’atténueront.

En outre, si les taux d’intérêt restent constants à 1,25%, la banque centrale s’attend également, sous condition, à ce que l’inflation atteigne 1,1% en 2025 et qu’elle redescende à 1% en 2026.

Concernant sa décision sur les taux d’intérêt aujourd’hui, la Banque nationale suisse a déclaré dans un communiqué de presse : « La pression inflationniste sous-jacente a encore diminué par rapport au trimestre précédent. Grâce à l’abaissement aujourd’hui du taux directeur de la BNS, la BNS est en mesure de maintenir des conditions monétaires appropriées.

« La BNS continuera à suivre de près l’évolution de l’inflation et ajustera si nécessaire sa politique monétaire afin que l’inflation reste dans une fourchette compatible avec la stabilité des prix à moyen terme.

« L’inflation a légèrement augmenté depuis la dernière évaluation de la politique monétaire et s’élève à 1,4%. Une inflation plus élevée des loyers, des services touristiques et des produits pétroliers a notamment contribué à cette augmentation.

« Dans l’ensemble, l’inflation en Suisse est actuellement principalement tirée par la hausse des prix des services intérieurs. Compte tenu de la baisse des taux directeurs d’aujourd’hui, la nouvelle prévision d’inflation conditionnelle est similaire à celle de mars. À long terme, elle est légèrement inférieure à la précédente. prévision. »

Kyle Chapman, analyste des marchés des changes chez Ballinger Group, a déclaré : « La Banque nationale suisse a réduit son taux directeur de 25 points de base supplémentaires, à 1,25 %, et ses prévisions à la baisse ont indiqué que des prévisions supplémentaires pourraient être apportées au second semestre. .

« La réduction a été conçue dans le cadre d’un ajustement des conditions monétaires qui dépend des prévisions des décideurs politiques.

« Malgré les prévisions conditionnées à une baisse des taux d’intérêt, la BNS s’attend à une baisse encore plus prononcée de l’inflation au cours des prochaines années. Cela suggère qu’il y a encore des restrictions à éliminer cette année et, pour moi, que est un signal fort qu’une nouvelle baisse des taux est à venir en septembre.

« Je m’attends à ce que la BNS procède à une troisième réduction au prochain trimestre, et il est possible qu’elle en fasse une quatrième en décembre si le niveau de restriction de la politique monétaire reste fortement convaincu. Les perspectives conciliantes placent le franc dans une position vulnérable au cours de l’année. trimestres à venir et pourrait entraver toute nouvelle reprise, en particulier si la BCE prend son temps pour baisser ses taux. »

Le secteur emblématique des services bancaires et financiers du pays connaît également quelques difficultés en ce moment, avec la récente faillite de la grande banque d’investissement suisse Credit Suisse. La concurrence agressive d’autres centres de services financiers tels que Hong Kong, les États-Unis et Singapour y a également contribué de manière significative.

Laisser un commentaire

vingt − deux =