Uber unveiled a campaign for the Paris Olympics on Wednesday May 29 2024

Jean Delaunay

Jeux olympiques de Paris : Uber dévoile ses plans pour répondre à la forte demande cet été

Le géant américain du VTC prévoit de mobiliser davantage de chauffeurs cet été pour répondre à la forte demande tout en promettant de contenir la hausse des prix. Mais certains chauffeurs Uber estiment que les mesures prises sont insuffisantes, les syndicats évoquant de possibles grèves.

Uber, l’application de transport de personnes à mobilité réduite, a annoncé mercredi une liste de mesures pour répondre à la demande explosive lors des prochains Jeux olympiques d’été de Paris.

L’une des principales préoccupations des résidents et des touristes lors de l’événement sportif très attendu sera de se déplacer dans la capitale française cet été, alors que 15 millions de visiteurs devraient mettre à rude épreuve les réseaux de transports publics.

Après de nombreux rounds de négociations, Uber dit avoir obtenu le droit de circuler dans certains des quartiers les plus restreints de Paris, jusqu’alors réservés aux taxis.

Ces zones comprennent des zones bleues et rouges pour récupérer ou déposer des clients et des zones grises pour les conducteurs aidant les personnes à mobilité réduite.

Voici les zones interdites pendant les Jeux olympiques d'été de Paris
Voici les zones interdites pendant les Jeux olympiques d’été de Paris

L’entreprise s’attend à ce qu’un nombre record de 40 000 chauffeurs proposent des courses sur sa plateforme pendant les Jeux olympiques.

En revanche, les chauffeurs Uber ne pourront pas emprunter les « voies olympiques », ces 185 kilomètres de routes autour de Paris réservées aux délégations, taxis, bus et journalistes : une déception majeure pour les chauffeurs Uber comme pour l’entreprise.

« On ressent vraiment une discrimination entre les applications de VTC et les taxis », a déclaré Karim Daoud, président du Syndicat des chauffeurs VTC en France (AVF).

« Sans ces voies réservées, ça va être très difficile pour nous de circuler. J’ai peur que beaucoup d’automobilistes jettent l’éponge », a-t-il déclaré à L’Observatoire de l’Europe.

M. Daoud a évoqué la possibilité d’une grève des chauffeurs Uber pendant l’événement sportif : « Nous nous réservons le droit d’organiser des manifestations. C’est toujours à l’ordre du jour mais nous plaidons pour une forme de dialogue au préalable. »

Du côté des passagers, Uber promet de contenir la flambée des prix. Malgré les millions de visiteurs attendus à Paris cet été, la hausse des prix sera limitée à « 10 à 15 % », a assuré Laureline Serieys, la directrice générale d’Uber en France.

Les tarifs des trajets depuis et vers les aéroports et gares parisiens seront réduits de 10% pendant la période et le prix de l’option de covoiturage UberShare sera baissé de 30% pendant toute la durée de l’événement sportif.

Deux nouvelles expériences : balade en Champagne et croisière fluviale

Durant la saison estivale, Uber proposera également deux nouvelles expériences à ses utilisateurs. La première, « Uber Bubbles », permettra à quatre personnes de réserver une excursion en véhicule électrique Tesla dans la région de Champagne.

Les clients bénéficieront de deux dégustations de champagne et d’un déjeuner pour 200 euros au total pour quatre personnes.

La deuxième expérience baptisée « Uber Cruise » permettra aux clients de réserver une croisière fluviale sur la Seine avec skipper. Cinq bateaux seront disponibles avec plusieurs créneaux horaires par jour.

Laisser un commentaire

5 × 4 =