Friends and residents gather to place candles and flowers in honour of Damian Soból, a Polish food aid worker who was killed with six other World Central Kitchen workers

Jean Delaunay

Israël n’en fait pas assez pour protéger les civils, affirment l’ONU et l’UE

L’ONU et l’UE affirment qu’Israël ne prend pas de mesures « adéquates » pour fournir une aide humanitaire et protéger les vies civiles.

Suite à une pression internationale croissante, Israël a annoncé qu’il ouvrirait « temporairement » deux autres points de passage : le passage terrestre d’Erez et le port d’Ashdod. Le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, a déclaré que ces points de passage « ne suffisent pas à empêcher la famine à Gaza ».

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exprimé l’espoir que « ces intentions se matérialiseront efficacement et rapidement », mais a souligné que « les conditions humanitaires dramatiques nécessitent un bond en avant dans la fourniture de l’aide vitale – un véritable changement de paradigme ».

Pendant ce temps, les pourparlers de trêve au Caire pourraient à nouveau stagner. CNN a rapporté vendredi que le Hamas avait rejeté la dernière proposition israélienne sur l’échange d’otages et le cessez-le-feu, « a affirmé qu’elle n’incluait aucune réponse à leurs demandes », « la proposition israélienne n’incluait rien de nouveau ». Les responsables de la sécurité américaine et israélienne prévoient de poursuivre les négociations au Caire ce week-end, mais les médias israéliens rapportent que « le rejet du Hamas a conduit les responsables israéliens à se demander publiquement s’il est utile de poursuivre les négociations ».

Le président américain Joe Biden a tenté de stimuler le processus : selon le « Times of Israel », citant une source anonyme de l’administration Biden, le président américain a écrit des lettres aux dirigeants égyptiens et qatariens, les appelant « à faire pression sur le Hamas pour qu’il accepte ». à un accord d’otages avec Israël ».

Laisser un commentaire

deux + 5 =