Palestinians mourn their relatives killed in the Israeli bombardment of the Gaza Strip, outside a morgue in Rafah, southern Gaza, Wednesday, Jan. 10, 2024.

Jean Delaunay

Israël dit avoir trouvé des traces d’otages dans le tunnel du Hamas, les combats font rage dans le centre de Gaza et les plans d’après-guerre

Les derniers développements de la guerre entre Israël et le Hamas.

Des traces d’otages découvertes dans un tunnel du Hamas

L’armée israélienne a déclaré mercredi avoir trouvé des traces d’otages dans un tunnel souterrain de la ville de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, où les combats se poursuivent.

Les journalistes ont été escortés par les militaires jusqu’au tunnel, caché sous une cabane en tôle dans une cour résidentielle entourée de ruines de maisons et de rues détruites.

À l’intérieur du tunnel, qui aurait été chaud et humide et dont les murs étaient tapissés de fils électriques, l’armée israélienne a déclaré avoir trouvé des preuves de la présence des otages, y compris leur ADN.

« Des otages ont été retenus ici, dans ce système de tunnels », a déclaré Daniel Hagari, porte-parole en chef de l’armée israélienne.

Des soldats israéliens montrent aux journalistes un tunnel souterrain où l'armée israélienne a déclaré avoir trouvé mercredi des preuves que des otages étaient détenus par des militants à Khan Younis.
Des soldats israéliens montrent aux journalistes un tunnel souterrain où l’armée israélienne a déclaré avoir trouvé mercredi des preuves que des otages étaient détenus par des militants à Khan Younis.

L’armée n’a donné aucun détail sur ce qui a été trouvé exactement dans le tunnel et n’a identifié aucun des otages qui s’y seraient trouvés.

Hagari a seulement déclaré qu’ils étaient détenus dans le tunnel dans des « conditions difficiles », mais n’a pas précisé s’ils étaient désormais morts ou vivants.

Plusieurs des otages israéliens libérés lors du cessez-le-feu en novembre ont déclaré qu’ils étaient détenus dans les tunnels du Hamas.

Les combats font rage à Gaza

Khan Younis, la deuxième plus grande ville de Gaza, est devenue ces dernières semaines le centre de la guerre menée par Israël contre le groupe militant palestinien.

Mercredi, les opérations militaires israéliennes se poursuivaient dans la ville et dans les camps de réfugiés urbains du centre de Gaza.

Une frappe israélienne a détruit mercredi un immeuble de deux étages dans la ville centrale de Deir al-Balah, près de l’hôpital des martyrs d’Al-Aqsa.

Au moins 20 personnes ont été tuées dans l’attaque, selon les responsables de l’hôpital.

Une autre frappe dans la ville a tué six personnes dans une ambulance, dont quatre membres d’équipage, a détaillé un groupe d’aide médicale.

Un haut diplomate américain aborde les projets d’après-guerre à Gaza

Antony Blinken s’est rendu au Moyen-Orient, à la recherche d’un plan d’après-guerre pour Gaza qui inclurait des mesures concrètes pour la création d’un État palestinien.

Mercredi, le secrétaire d’État américain s’est entretenu avec le président palestinien Mahmoud Abbas sur la réforme de l’Autorité palestinienne régissant Gaza une fois la guerre contre le Hamas terminée.

Mais le plan de Blinken se heurte à des obstacles, même s’il parvient à convaincre Abbas et à rallier d’autres pays arabes à son idée.

Le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu s’oppose fermement à la création d’un État palestinien.

Les Palestiniens de Gaza ne reconnaissent pas la légitimité des dirigeants palestiniens autocratiques et soutenus par l’Occident, chassés de Gaza par le Hamas en 2007.

Laisser un commentaire

3 × deux =