Passengers look at check-in times for flights during a nationwide strike of airports ground staff, and check-in services at Rome

Milos Schmidt

Grèves des voyageurs en Europe : perturbations des vols et des trains auxquelles vous pouvez vous attendre en avril et mai

Notre guide est mis à jour dès l’annonce d’une nouvelle grève européenne.

Les grèves sont monnaie courante en Europe, les salariés suspendant leur travail pour lutter pour de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail.

Les débrayages sont parfois planifiés des mois à l’avance, mais d’autres sont annoncés à la dernière minute, ce qui montre qu’il est toujours utile de vérifier avant de voyager.

Heureusement, nous avons rassemblé ci-dessous toutes les informations sur les grèves.

Poursuivez votre lecture pour savoir où et quand les débrayages ont lieu.

Si votre vol ou votre train est annulé ou retardé, vous aurez droit à un nouveau billet ou à une indemnisation. Lisez notre guide pour tous les détails.

Royaume-Uni : les travailleurs des forces frontalières d’Heathrow font grève en avril et mai

Les travailleurs des forces frontalières de l’aéroport d’Heathrow à Londres se retireront du 29 avril au 2 mai en raison d’un projet de licenciement. Cela pourrait entraîner des perturbations majeures pour les arrivées internationales.

Une grève de moindre envergure « du travail pour régner » entre le 3 et le 18 mai pourrait provoquer de nouvelles perturbations.

Le plus grand aéroport du Royaume-Uni se prépare également à une grève d’une semaine en mai, au cours de laquelle près de 800 employés de divers départements débrayeront. La grève se déroulera du 7 au 13 mai et pourrait provoquer de graves perturbations.

Autre nouvelle plus encourageante, la menace de grève des travailleurs du ravitaillement en carburant pendant le week-end férié (du 4 au 6 mai) a été annulée après que les travailleurs sont parvenus à un accord sur les salaires et les conditions de travail.

Aéroport de Gatwick : les travailleurs de la restauration en grève sur les vols easyJet et TUI

Les passagers des vols easyJet et TUI au départ de l’aéroport de Londres Gatwick auront faim alors que les employés de la restauration de Dnata se mettent en grève.

Une centaine de travailleurs, dont des chauffeurs de poids lourds et des magasiniers, feront grève du 26 au 29 avril, du 3 au 6 mai et du 10 au 13 mai. La grève va s’intensifier si le conflit sur les salaires n’est pas résolu, a menacé le syndicat Unite.

Grèves des trains en avril et mai

Bien qu’aucune grève nationale des trains ne soit prévue au Royaume-Uni, diverses actions localisées sont prévues pour avril.

Les travailleurs du métro de Londres ont demandé une interdiction des heures supplémentaires du 29 avril au 5 mai, ce qui pourrait entraîner la fermeture des stations.

Les membres du syndicat des conducteurs de train ASLEF devraient faire grève le 8 mai et participer à une interdiction d’heures supplémentaires du 6 au 11 mai, ce qui entraînera probablement des annulations sur certaines lignes.

Les services concernés incluent Avanti West Coast, Chiltern Railways, CrossCountry, East Midlands Railway, Great Western Railway et West Midlands Trains.

Belgique : menace de grèves à l’aéroport de Charleroi

L’aéroport de Charleroi de Bruxelles a émis un préavis de grève qui dure jusqu’à fin avril.

Le personnel de restauration et les bagagistes devraient se retirer début mai si leurs préoccupations concernant les conditions de travail ne sont pas prises en compte.

France : des grèves pourraient-elles frapper les JO de Paris ?

Les syndicalistes CGT-RATP ont annoncé un préavis de grève de sept mois, du 5 février au 9 septembre, qui pourrait toucher le réseau de bus et de métro d’Île-de-France, y compris pendant les Jeux olympiques de cet été.

Cependant, le Sénat français a adopté le 9 avril un projet de loi autorisant l’État à interdire chaque année les grèves des transports pendant des périodes déterminées afin d’éviter des perturbations lors d’événements majeurs comme Paris 2024. Il appelle également à un avertissement plus précoce des grèves et à une augmentation des obligations de service minimum.

Le projet de loi se heurte à une opposition et doit être adopté par l’Assemblée nationale française avant de devenir loi.

Les travailleurs de l’entreprise publique de transports publics déclarent qu’ils débrayent pour cause de salaire.

Allemagne : Fin des menaces de diverses grèves

Le 25 mars, la Deutsche Bahn a conclu un accord avec le syndicat allemand des conducteurs de train GDL, mettant ainsi fin à cinq mois de négociations et de grèves.

L’accord signifie que GDL s’abstiendra de toute grève jusqu’en février 2026 au moins.

Le syndicat allemand Verdi a également annulé les grèves dans plusieurs aéroports allemands après avoir conclu un accord salarial.

Laisser un commentaire

3 × un =