Cars in a parking lot.

Milos Schmidt

Financement automobile mal vendu : les conducteurs britanniques pourraient devoir payer des milliers de dollars

Les acheteurs de voitures pourraient avoir été facturés à des taux d’intérêt injustes sur les prêts automobiles, selon le régulateur financier britannique.

Au Royaume-Uni, les personnes qui ont acheté une voiture grâce à un prêt entre le 6 avril 2007 et le 27 janvier 2021 auraient pu se voir facturer des taux injustes.

C’est le verdict de la Financial Conduct Authority (FCA), qui a ouvert une enquête sur cette affaire.

L’enquête, qui devrait s’achever en septembre, déterminera si les banques ont sciemment trompé leurs clients par le biais d’accords de commissions discrétionnaires.

Cela signifie que les courtiers, ou concessionnaires automobiles, ont été autorisés à ajuster les taux d’intérêt sur les prêts accordés aux véhicules, une pratique qui a été interdite en janvier 2021.

On pense que certains concessionnaires gonflaient délibérément les coûts d’emprunt afin d’augmenter leur commission sur les prêts.

De nombreux acheteurs, estimant que les prêts étaient accordés à un prix équitable, n’ont pas plaidé en faveur de meilleurs taux.

La FCA estime que 95 % des transactions de financement automobile comportaient un élément de commission et que 40 % suivaient le modèle de commission discrétionnaire.

Selon HSBC, le scandale pourrait obliger les banques à verser aux acheteurs 16 milliards de livres sterling d’indemnisation, même si la banque Citi prévoit un versement plus modeste de 9 milliards de livres sterling.

Le chiffre final dépend d’un certain nombre de variables, notamment de la manière dont la FCA répartit la charge entre les prêteurs et les concessionnaires automobiles, et de la question de savoir si toutes les personnes concernées doivent être indemnisées, qu’elles demandent ou non une indemnisation.

Au 15 février, on estimait qu’environ 865 000 réclamations avaient été déposées par les acheteurs, selon la chaîne de télévision ITV.

La FCA a prolongé le délai dont disposent les entreprises pour répondre aux réclamations, ce qui signifie que la date limite de réponse est le 25 septembre 2024.

Les acheteurs qui auraient bénéficié d’un prêt injuste sont néanmoins invités à se manifester le plus rapidement possible.

Depuis l’annonce de la FCA, les actions de Lloyds Banking Group, qui détient le plus grand fournisseur de financement automobile du Royaume-Uni, Black Horse, ont chuté de près de 4 % jusqu’au 21 février.

Les actions de la banque Close Brothers ont également chuté depuis l’annonce de l’enquête.

Laisser un commentaire

4 + quatre =