Finale épique du judo tadjik à Douchanbé

Jean Delaunay

Finale épique du judo tadjik à Douchanbé

La finale de tous les tadjiks ravit les supporters locaux lors de la deuxième journée du premier Grand Prix de judo de Douchanbé

Le Tadjikistan va de l’avant en tant que nation et la deuxième journée du premier Grand Prix de judo de Dushanbe s’est déroulée devant une salle comble, les fans excités improvisant une démonstration faite maison dans le stade à guichets fermés.

Première médaille d’or en Grand Prix pour Kristo

La jeune star croate Katarina Kristo a remporté une victoire éclatante à -63 kg, battant l’Espagnole Sarai Padilla Guerrero pour décrocher sa toute première médaille d’or en Grand Prix.

C’est un endroit très spécial et ils aiment vraiment le judo. Je me sens très bien accueilli ici

Katarina Kristo

-63kg d’or, Croatie

Mohammed Meridja, le directeur de l’éducation et des entraînements de la FIJ, a remis les médailles et le son de l’hymne national croate joué dans toute l’arène a été un moment émouvant pour Kristo.

« Je n’ai jamais vu ce genre de foule, dans le monde ou dans d’autres championnats », a-t-elle déclaré par la suite. « C’est un endroit très spécial, et ils aiment vraiment le judo. Je me sens très bien accueilli ici avec toute la foule et les acclamations. Je ne suis pas de leur pays et ils m’ont toujours encouragé, et je leur en suis très reconnaissant. »

Makhmadbek Makhmadbekov a affronté le favori local Behruzi Khojazoda à moins de 73 kilos et une attaque fantastique lui a valu la médaille d’or après seulement 30 secondes.

Nurshed Mashrabov, président de la Fédération de judo de Douchanbé, a remis les médailles.

Margaux Pinot, de France, a remporté la médaille d’or des -70 kg en seulement 10 secondes avec une attaque ultra-rapide.

Vlad Marinescu, directeur général de la FIJ, a remis les médailles.

L’esprit sportif met la foule debout

C’était une finale 100% tadjike à moins de 81 kilos, pour le plus grand plaisir du public local.

Somon Makhmadbekov a remporté l’or – et lorsqu’il a levé la main du vaincu Shodmon Rizoev, la démonstration d’esprit sportif a fait se lever la foule.

Ismoil Mahmadzoir, président de la Fédération tadjike de judo, a remis les médailles.

« Je pense qu’on peut dire que c’était une finale fraternelle », a déclaré Makhmadbekov par la suite. « On se voit tout le temps, on s’entraîne beaucoup ensemble dans le même club, on est frères »

Il est difficile de décrire avec des mots à quel point les tadjiks aiment le judo. Il y a beaucoup de foules formidables sur le World Judo Tour, mais la passion au Tadjikistan du début à la fin rivalise avec les meilleures d’entre elles, et les judokas prospèrent grâce à ce soutien sincère et assourdissant.

Avec le numéro un mondial tadjik Temur Rakhimov qui combattra à plus de 100 kg demain, ce sera une journée à ne pas manquer.

Laisser un commentaire

un + 13 =