A person in line for a job interview, illustration

Jean Delaunay

Eurovues. Le « recrutement discret » révolutionne silencieusement le lieu de travail

Au lieu d’augmenter constamment leurs effectifs par le biais de recrutements externes, les entreprises se concentrent de plus en plus sur le perfectionnement et la reconversion des talents sous leurs yeux, pour répondre à l’évolution des besoins de l’entreprise, écrit René Janssen.

Dans l’environnement économique actuel, en évolution rapide, maintenir un effectif stable tout en investissant dans le développement professionnel du personnel existant est devenu une préoccupation pour de nombreuses organisations.

Entrez dans le « recrutement discret » – un signe des temps qui permet aux employeurs de combler les déficits de talents tout en atteignant les deux objectifs.

L’embauche discrète gagne du terrain en tant qu’alternative stratégique aux méthodes de recrutement traditionnelles. Au lieu d’augmenter constamment leurs effectifs par le biais de recrutements externes, les entreprises se concentrent de plus en plus sur le perfectionnement et le recyclage des talents sous leurs yeux, pour répondre à l’évolution des besoins commerciaux.

Ce faisant, ils maintiennent non seulement un effectif stable, mais favorisent également une culture d’apprentissage continu et de croissance au sein de leur organisation.

L’année dernière, Gartner a classé l’embauche discrète parmi les principales prévisions en matière de main-d’œuvre pour 2023, soulignant son importance croissante. Contrairement à d’autres mots à la mode, le recrutement discret semble être là pour rester et est parfaitement placé pour bouleverser les stratégies de recrutement conventionnelles.

Du potentiel assis juste devant le nez des patrons

Le déficit de compétences s’est largement creusé, l’IA jouant un rôle essentiel dans son expansion. L’IA n’est plus seulement une compétence souhaitable ; il est devenu indispensable à l’apprentissage et à la progression de carrière, et est recherché par la plupart, sinon la totalité, des équipes de recrutement.

L’année dernière a révélé une augmentation des tactiques de licenciement et de réembauche, avec de nombreuses entreprises – dont Google, TikTok et Grammarly – annonçant des licenciements de personnel, principalement pour accueillir la prochaine phase d’un talent qualifié en IA.

Ces vagues mondiales de licenciements ont placé les entreprises aux prises avec un défi plus important : équilibrer les effectifs tout en continuant à investir dans la croissance des équipes.

Le perfectionnement des compétences, considéré comme un investissement stratégique, offre aux entreprises une voie non seulement pour résister à la tempête des licenciements, mais aussi pour en ressortir plus fortes et plus compétitives à long terme.

Vue d'un bureau montrant les bureaux avec le personnel de la chaîne d'approvisionnement, de l'ingénierie de fabrication et des questions et réponses à Richmond, Californie, juin 2018
Vue d’un bureau montrant les bureaux avec le personnel de la chaîne d’approvisionnement, de l’ingénierie de fabrication et des questions et réponses à Richmond, Californie, juin 2018

C’est là que l’amélioration des compétences entre en jeu. Plutôt que de considérer les licenciements comme la seule solution à l’optimisation des effectifs, les équipes de direction reconnaissent l’immense potentiel de leur vivier de talents existant.

Le perfectionnement des compétences, considéré comme un investissement stratégique, offre aux entreprises une voie non seulement pour résister à la tempête des licenciements, mais aussi pour en ressortir plus fortes et plus compétitives à long terme.

En investissant dans des initiatives de perfectionnement, les entreprises peuvent permettre à leurs employés d’acquérir de nouvelles compétences, de s’adapter à l’évolution des technologies et de relever de nouveaux défis.

Plutôt que de considérer les employés comme ayant des compétences fixes, les entreprises peuvent libérer le potentiel inexploité directement au sein de leur back-office.

Recycler (et promouvoir) pour retenir

L’embauche discrète encourage également une culture d’apprentissage et de développement continus au sein du personnel, incitant les employés à rechercher et à poursuivre de manière proactive des opportunités de croissance professionnelle.

Cela se fait en responsabilisant les talents existants, en les encourageant à explorer différents rôles et projets au sein de l’entreprise et en investissant dans leur développement. En prenant ces mesures, les équipes de direction peuvent atténuer les pénuries de talents, tout en favorisant la fidélité, la satisfaction et la rétention des employés.

Les compétences tangibles n’ont jamais été aussi importantes. En fait, nos dernières recherches révèlent que les entreprises intègrent l’apprentissage intentionnel à des compétences clés telles que le leadership, la collaboration et la pensée analytique, dans le but à la fois de favoriser la croissance professionnelle et de cultiver une culture d’équipe solidaire.

Cependant, seuls 26 % des travailleurs estiment que leur employeur les traite comme un individu à part entière, capable d’offrir des contributions uniques et un portefeuille de compétences unique à l’organisation.

Afin de retenir les meilleurs talents, il est important que les organisations donnent la priorité aux opportunités d’évolution de carrière interne, en réduisant leur dépendance globale à l’égard des recrutements externes et en évitant la stagnation de la mobilité professionnelle.

Dans la dynamique changeante du lieu de travail d’aujourd’hui, une approche stratégique de la gestion des talents est essentielle. Un recrutement discret, associé à de solides initiatives de perfectionnement des compétences, offre une solution durable pour combler le déficit de compétences et assurer le succès à long terme.

Un banlieusard marche avec son vélo à côté d'un train à Saint Lazare à Paris, mars 2009
Un banlieusard marche avec son vélo à côté d’un train à Saint Lazare à Paris, mars 2009

Certes, tout changement peut susciter des sentiments mitigés parmi les employés, qu’ils soient grands ou petits. On s’attend à ce que certains employés hésitent à quitter leur chemin actuel.

Cependant, une situation dans laquelle les employés estiment avoir des possibilités limitées d’avancement ou de progression au sein de leur organisation actuelle peut sembler beaucoup plus intimidante. Ce manque d’évolution et d’évolution de carrière peut rapidement conduire à des sentiments de stagnation, de frustration et d’insatisfaction parmi les employés.

En mettant en œuvre des programmes et des stratégies de formation sur mesure, le passage à un environnement plus opportuniste devrait se faire en douceur et sans stress. Plutôt que de présenter la reconversion ou le perfectionnement comme une obligation, il est crucial de la présenter comme une opportunité de croissance personnelle et professionnelle.

Les employés devraient y voir une opportunité d’élargir leur portefeuille personnel, d’acquérir de nouvelles compétences et d’améliorer leur valeur marchande sur un marché du travail en constante évolution.

Investir dans l’avenir

Le recrutement discret et le perfectionnement des compétences vont au-delà du simple fait de combler des lacunes immédiates en matière de talents ; ce sont des étapes cruciales pour assurer la pérennité de la main-d’œuvre.

En donnant aux employés la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences et d’adopter les technologies émergentes, les organisations non seulement restent compétitives, mais créent également un environnement optimal pour l’évolution de carrière.

Dans la dynamique changeante du lieu de travail d’aujourd’hui, une approche stratégique de la gestion des talents est essentielle. Un recrutement discret, associé à de solides initiatives de perfectionnement des compétences, offre une solution durable pour combler le déficit de compétences et assurer le succès à long terme.

Lorsque les entreprises donnent la priorité au développement des talents internes et cultivent une culture d’apprentissage continu, elles se positionnent pour répondre aux demandes de demain et exceller sur un marché de plus en plus concurrentiel.

Les organisations doivent être capables d’observer les individus et de comprendre non seulement les compétences qu’ils possèdent aujourd’hui et la valeur qu’ils peuvent actuellement apporter à l’entreprise, mais aussi comment ils peuvent et veulent se développer, et comment cette croissance se présentera pour l’avenir de l’entreprise.

Bâtir une entreprise axée sur les talents signifie que pour atteindre leurs objectifs commerciaux, les organisations doivent d’abord libérer le potentiel de leur atout le plus précieux, à savoir leurs collaborateurs.

Laisser un commentaire

un × 1 =