Jean Delaunay

Emmanuel Macron rend hommage aux martyrs de l’Histoire 80 ans après, leur mémoire est toujours vivante

La mémoire de Tulle honorée par Emmanuel Macron sur Twitter

La petite bourgade de Tulle, en Corrèze, a vécu un des épisodes les plus sombres de l’histoire française lors de la Seconde Guerre mondiale. En 1944, après le départ des troupes d’occupation allemandes, la Résistance française s’empare de la ville mais subit une reprisaille féroce quelques jours plus tard. Ce jour-là, 99 hommes ont été pendus aux balcons de Tulle par les soldats de la division SS Das Reich, transformant la ville en macabre spectacle. Ce sont ces individus que le président Emmanuel Macron a choisi d’honorer dans son message poignant sur Twitter.

Un message personnel et touchant

Dans un hommage chargé d’émotion, Macron a rappelé les faits tragiques qui se sont déroulés à Tulle, faisant de ces hommes ordinaires de véritables martyrs de l’Histoire. Il dit : « Ils étaient cent moins un au balcon de la ville de Tulle, ils restent cent moins un martyrs de l’Histoire, morts pour la France. 80 ans après, nous faisons vivre leur mémoire. » Son message a touché le cœur de nombreux internautes, devenant rapidement viral sur la plateforme Twitter.

Une cérémonie du souvenir

Bien que le tweet ait été posté en juin, il a néanmoins fait écho à une cérémonie qui s’est tenue à Tulle en mémoire de cet événement tragique. Le président Macron a fait cet hommage afin de perpétuer la mémoire de ces hommes et souligner le poids historique des actions et sacrifices de ces résistants.

Ce geste est particulièrement poignant, étant donné qu’il s’inscrit dans une période de montée des extrémismes et des révisionnismes à travers le monde. En choisissant de rappeler ce sombre moment de notre histoire, Macron envoie un message clair : il est de notre devoir de mémoire de ne jamais oublier les horreurs du passé, pour que de telles atrocités ne se reproduisent plus. Une leçon d’histoire poignante dont personne ne peut se permettre d’ignorer.

Laisser un commentaire

quatre + 4 =