Bâtir une vision d'avenir pour notre agriculture, nous le faisons avec l’ensemble du monde agricole et le gouvernement. Elle repose sur 4 piliers : produire davantage, s'adapter aux transformations, protéger de la concurrence déloyale, assurer le renouvellement des générations.

Jean Delaunay

Emmanuel Macron dévoile sa vision d’avenir pour l’agriculture française, fondée sur quatre grands piliers

Une nouvelle vision de l’agriculture pour la France

Emmanuel Macron, Président de la République, annonce aujourd’hui une vision d’avenir pour l’agriculture française. Dans un tweet publié le 2 mai 2024, il expose les grandes lignes de ce projet qui implique le gouvernement et l’ensemble du monde agricole.

Cet ambitieux projet est basé sur quatre piliers principaux : une augmentation de la production, une adaptation constante à la transformation, une protection contre la concurrence déloyale et l’assurance du renouvellement des générations. Ce projet a donc pour but de faire face aux défis actuels et futurs de l’agriculture française.

Les quatre piliers

Pour produire davantage, l’idée est de développer l’agriculture tout en la rendant plus écologique. Cela passe par une utilisation plus raisonnée des ressources, une optimisation des processus de production grâce à la technologie et une valorisation de l’agriculture locale.

En ce qui concerne l’adaptation aux transformations, le président Macron évoque sans doute la nécessité de tenir compte des évolutions technologiques, sociales et environnementales. Il pourrait s’agir par exemple de l’adaptation aux nouvelles normes environnementales, des innovations techniques dans le domaine agricole ou des mutations des modes de consommation.

Quant à la protection contre la concurrence déloyale, Emmanuel Macron pourrait envisager des mesures pour protéger les exploitants agricoles de pratiques commerciales déloyales, telles que la vente à perte ou le dumping social.

Enfin, pour assurer le renouvellement des générations, l’enjeu serait de rendre le métier d’agriculteur plus attractif pour les jeunes générations. Cela pourrait passer par des mesures d’accompagnement à la transmission des exploitations, des actions de promotion du métier, etc.

Vers un nouveau modèle agricole

Bien que ce tweet du président Macron demeure succinct, il esquisse néanmoins un projet global pour l’agriculture française. Un projet qui vise à la fois à préserver le modèle agricole français tout en l’adaptant aux défis futurs, que ceux-ci soient d’ordre environnemental, économique, social ou technologique.

On observe ici un président engagé en faveur de l’agriculture, qui lutte pour sa modernisation et sa pérennité. Il reste néanmoins à voir comment ces ambitions seront traduites en politiques publiques concrètes. Les agriculteurs, acteurs clés de cette mutation, seront sans doute attentifs aux détails de la mise en œuvre de ces importantes annonces.

Laisser un commentaire

neuf − un =