Électricité vérifiez si vous êtes éligible aux remboursements

Bastien

Électricité : vérifiez si vous êtes éligible aux remboursements

Après plusieurs hausses successives et malgré le bouclier tarifaire, les factures d’électricité en France ont atteint des montants records. Ces augmentations conséquentes ont poussé de nombreux Français à contester leurs factures. Des irrégularités et des erreurs de facturation ont fini par être admises par le fournisseur d’énergie italien ENI, ouvrant droit à des remboursements dans certains cas.

Erreurs en série dans les factures d’électricité

Un grand nombre de plaintes ont été adressées aux fournisseurs d’énergie ainsi qu’à la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. Ces plaintes expriment la frustration des consommateurs face aux hausses récurrentes des coûts de l’électricité. Les clients, initialement rassurés par les déclarations de Bercy dans les médias, se sentent désormais trahis tant par l’État que par leurs fournisseurs d’électricité et de gaz.

Caroline Keller, directrice de la communication du médiateur de l’énergie, a apporté des éclaircissements : « Si un démarcheur vous propose des mensualités faibles, ne vous y fiez pas, elles sont parfois sous-estimées. Ce qu’il faut regarder, c’est le prix de l’abonnement et du kWh. Les offres à prix fixe sont généralement plus chères que les offres à prix indexé sur les marchés, mais ce sera un choix gagnant si le prix sur les marchés remonte », a-t-elle expliqué.

Dans quels cas peut-on bénéficier d’un remboursement ?

Les usagers ayant contesté le montant de leurs factures d’électricité sont, dans la plupart des cas, des clients du fournisseur d’énergie italien ENI. Alors qu’il vient d’être désigné par les consommateurs, pour la sixième année consécutive, meilleur fournisseur d’énergie en France, ENI se retrouve au cœur d’une polémique, avec plus de 100 000 réclamations à son encontre.

Certains clients d’ENI ont reçu des factures d’électricité affichant un montant à payer de 5 000, voire de 9 000 euros. La ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé son intention de veiller à tout soupçon d’abus du groupe vis-à-vis de leurs clients, de diligenter des enquêtes et, si nécessaire, de prononcer des sanctions.

Le fournisseur italien a fini par reconnaître, le 23 août dernier, des erreurs de facturation et a indiqué son intention de procéder prochainement à des remboursements. ENI prévoit ainsi de « mettre en œuvre des mesures pour que leurs clients se voient bien facturer le prix du bon bouclier (TRVe gelé) sur l’année 2023. » Les usagers concernés devraient être contactés dans les jours à venir en vue d’être remboursés.

En conclusion, la vigilance est de mise pour les consommateurs d’électricité en France, en particulier pour ceux qui ont constaté des anomalies dans leurs factures. La reconnaissance des erreurs par ENI ouvre la voie à des remboursements, mais il est crucial pour les usagers de rester informés et proactifs pour s’assurer qu’ils bénéficient des mesures correctives annoncées.

Laisser un commentaire

huit + 1 =