Élections espagnoles : les liens avec les trafiquants de drogue suscitent des questions pour Feijóo

Martin Goujon

Élections espagnoles : les liens avec les trafiquants de drogue suscitent des questions pour Feijóo

Une photo vieille de 30 ans du chef du Parti populaire Alberto Núñez Feijóo avec un narco galicien est un nouveau sujet brûlant.

MADRID — Une histoire controversée de Les relations intimes entre le favori Alberto Núñez Feijóo et un trafiquant de drogue notoire ont repris vie lors de la campagne électorale espagnole, menaçant de freiner la campagne du chef de l’opposition pour la victoire avant le vote de dimanche.

Le Parti populaire conservateur de Feijóo est en passe de devenir le plus grand groupe lors des élections du 23 juillet, si les sondages d’opinion s’avèrent exacts – un résultat qui annoncerait un changement radical de direction pour l’Espagne après les cinq années de règne socialiste de Pedro Sánchez.

Mais lors d’un meeting à Madrid dimanche, la candidate d’extrême gauche Yolanda Díaz élevé l’amitié que Feijóo a noué avec le narcotrafiquant et blanchisseur d’argent galicien Marcial Dorado dans les années 1990 et au début des années 2000.

« Feijóo avait une amitié intime avec l’un des plus grands trafiquants de drogue au monde », a déclaré Díaz, qui a défié le chef du Parti populaire de se joindre à un débat à venir pour « parler aux Espagnols de sa relation avec le trafic de drogue ».

« Ce serait formidable s’il expliquait sa relation avec Marcial Dorado à la génération perdue des jeunes qui sont morts à cause de la drogue, aux mères de toxicomanes qui sont descendues dans la rue pour lutter contre le trafic de drogue. »

Díaz a de nouveau évoqué Dorado lundi, demandant à Feijóo d’expliquer comment il connaissait l’homme. Dorado a été reconnu coupable de trafic de six tonnes de cocaïne en 2009 et condamné pour des accusations supplémentaires de blanchiment d’argent en 2015.

Les liens de Feijóo avec Dorado sont une source bien connue de controverse récurrente en Espagne.

Après des années de rumeurs suggérant que les deux se connaissaient, l’homme politique a été définitivement lié au trafiquant de drogue en 2013, lorsque le quotidien espagnol El País a publié une série explosive de photographies montrant Feijóo prenant un bain de soleil avec Dorado sur son yacht.

Prises en 1995, lorsque l’homme politique était membre du gouvernement régional de Galice, les photographies montraient Feijóo discutant avec Dorado alors que le yacht naviguait au large de Vigo, une ville de la côte nord-ouest de l’Espagne, révélant un niveau surprenant de proximité entre le passeur et un homme qui bientôt appelée à Madrid pour servir dans le gouvernement du Premier ministre conservateur José María Aznar.

Bien qu’elles aient presque 10 ans à ce moment-là, les photos sont devenues un handicap majeur pour Feijóo, alors président de la région de Galice.

Feijóo a d’abord déclaré qu’il n’avait connu Dorado que par hasard. Mais les médias espagnols ont finalement montré que les liens entre les hommes étaient beaucoup plus forts qu’il ne le prétendait et qu’à la fin des années 1990, ils se sont rendus ensemble à Ibiza, aux îles Canaries, au Portugal et en Andorre, un haut lieu du blanchiment d’argent.

Javier Romero, un journaliste chevronné spécialisé dans la couverture du trafic de stupéfiants au quotidien galicien La Voz de Galicia, a déclaré que l’affirmation de Feijóo selon laquelle il n’était pas au courant des activités illicites de Dorado avait toujours suscité un scepticisme généralisé.

« Il est difficile de croire qu’il ne connaissait pas au moins sa réputation de contrebandier », a déclaré Romero. « En 1995, Dorado était un homme bien placé avec un tas d’entreprises légitimes, mais aussi un niveau de richesse – manoirs, bateaux – qui ne correspondait pas à ses revenus et aurait été difficile à ignorer. »

Romero a déclaré que bien que le politicien ait réussi à éviter de démissionner à cause du scandale, et ait même été réélu dans les années qui ont suivi la publication des photos problématiques, le lien avec Dorado a eu un impact significatif sur sa carrière à plus long terme.

« Les gens parlaient de Feijóo comme successeur potentiel du (Premier ministre Mariano) Rajoy depuis des années, mais cette affaire avec Dorado était un obstacle majeur », a déclaré le journaliste. Romero a déclaré que beaucoup pensaient que c’était la raison pour laquelle Feijóo ne s’était pas présenté aux élections à la direction du Parti populaire en 2018.

Romero a ajouté que le camée de Dorado au cours de cette saison de campagne n’était pas surprenant compte tenu de l’étroitesse des élections. À moins d’une semaine du vote de dimanche, le Parti populaire de centre-droit est en tête dans les sondages, mais les socialistes de Sánchez semblent n’avoir que cinq points de retard.

Aucun des deux partis ne devrait obtenir une majorité absolue, ce qui signifie qu’ils devront former une coalition pour gouverner, si le scrutin se traduit par des résultats officiels. Le Parti populaire devrait tenter de s’associer au parti d’extrême droite Vox, tandis que Sánchez cherchera le soutien du parti d’extrême gauche Sumar de Díaz.

Les liens de Feijóo avec Dorado sont une source bien connue de controverse récurrente en Espagne | Thomas Coex/AFP via Getty Images)

« Nous avons l’habitude que ce sujet soit abordé chaque fois que nous avons des élections en Galice, et maintenant que Feijóo est le candidat national, il n’est pas surprenant qu’il soit abordé dans la sphère nationale », a déclaré Romero. « C’est curieux, car le lien entre ces deux hommes n’a jamais fait l’objet d’une enquête policière – personne ne s’est vraiment penché dessus – mais on en discute à chaque fois qu’il est temps de voter. »

« Est-ce une grenade efficace à lancer sur un adversaire politique ? demanda-t-il rhétoriquement. « C’est choquant, bien sûr, mais je ne suis pas sûr que beaucoup de gens se soucieront vraiment d’une photo prise il y a 30 ans. »

Le Parti populaire n’a pas répondu à la demande de commentaires de L’Observatoire de l’Europe.

Laisser un commentaire

deux × cinq =