Teryca Brooks-Long

Bastien

Écrasée par une dette étudiante de 385 000 €, elle doit jongler avec 4 emplois pour s’en sortir

Une situation financière désastreuse

Aux États-Unis, les prêts étudiants peuvent rapidement se transformer en cauchemars financiers en raison de taux d’intérêt parfois exorbitants. Il n’est pas rare de rencontrer des individus qui remboursent leurs prêts éducatifs tout au long de leur vie, se retrouvant ainsi dans des situations désespérées et dramatiques. L’histoire de Teryca Brooks-Long en est un exemple frappant.

Des emplois multiples pour faire face à une montagne de dettes

Teryca Brooks-Long, résidente de San Antonio au Texas, se trouve dans une situation précaire à cause de ses prêts étudiants. Lors d’une interview en juin 2022 sur la chaîne YouTube de Caleb Hammer, conseiller en finances personnelles, Teryca a partagé son calvaire. Bien qu’elle gagne un revenu mensuel de 3 500 $, elle doit rembourser un prêt de 176 000 $, avec des intérêts astronomiques de 250 000 $. Son parcours éducatif à l’Université Baylor de Waco l’a laissée avec un fardeau financier immense, lui coûtant 1 694 $ par mois rien que pour le remboursement de ses prêts étudiants. Pour gérer cette situation, Teryca doit jongler avec quatre emplois simultanément. En plus de son métier principal de mannequin et actrice, elle travaille comme conseillère en inscription universitaire et assistante immobilière, entre autres.

Une prédiction de dette atteignant le million de dollars

Caleb Hammer, après avoir examiné sa situation financière, a prédit que sa dette pourrait atteindre un million de dollars dans les prochaines années. Il lui a conseillé de chercher des emplois mieux rémunérés, de réduire son train de vie, notamment les sorties au restaurant, et de vendre sa voiture pour laquelle elle avait contracté un prêt de 13 500 $. Malgré ces suggestions, Teryca a choisi de garder son véhicule. Selon un rapport du Daily Mail, qui a mis en lumière l’interview de Teryca, ses trois prêts étudiants ont un taux d’intérêt élevé de 11,75 %, expliquant la croissance rapide de sa dette.

Un avertissement pour tous

L’histoire de Teryca est un rappel brutal de la crise des prêts étudiants que de nombreux Américains affrontent. Elle souligne l’importance de comprendre les implications à long terme des prêts et la nécessité de planification financière. Ayant moi-même été témoin de défis similaires rencontrés par des amis, il est évident que trouver un équilibre entre poursuivre ses études et gérer ses dettes requiert plus que du travail acharné; cela nécessite des décisions financières stratégiques et, parfois, des sacrifices difficiles. Les efforts incessants de Teryca pour gérer sa dette à travers plusieurs emplois sont à la fois admirables et illustrent de manière poignante le besoin pressant de réformer le système des prêts étudiants. Son histoire n’est pas unique, mais résonne avec beaucoup de ceux qui se trouvent écrasés par le poids des dettes éducatives, en quête d’une certaine liberté financière.

Laisser un commentaire

3 × 4 =