MEPs get daily and monthly allowances alongside their salary

Jean Delaunay

Des indemnités aux parachutes dorés : combien sont payés les députés européens ?

Nous examinons les avantages auxquels les législateurs nouvellement élus réunis cette semaine peuvent s’attendre.

Les députés européens se réunissent à Strasbourg pour leur première séance formelle depuis les élections européennes de juin.

Des salaires aux indemnités en passant par les parachutes dorés, les députés européens peuvent s’attendre à des avantages considérables pendant leur mandat de législateurs européens – et même après leur départ.

Voici une liste des principaux avantages liés au fait d’être membre du Parlement européen.

Salaire

Tous les députés européens ont le même salaire brut, quel que soit leur statut ou leur service.

Ils perçoivent 10 337 euros par mois, soit 8 090 euros après déduction des déductions spéciales de l’UE. La plupart des députés doivent également payer des impôts nationaux supplémentaires, bien que cela varie selon leur pays d’origine.

Il s’agit des chiffres en date du 1er janvier 2024, actualisés chaque année en fonction de l’inflation.

Le salaire mensuel brut des députés britanniques s’élève à environ 7 600 £ (9 019 €) par mois en avril 2024 ; en France, il est d’environ 7 637 €.

Et c’est certainement plus que le salaire moyen que peut espérer un travailleur ordinaire dans l’UE, qui, selon Eurostat, est de 2 944 € par mois.

Dépenses générales

Les députés européens bénéficient d’une indemnité mensuelle de 4 950 € pour couvrir les frais de bureau dans leur circonscription, comme le loyer et les fournitures informatiques. (Les bureaux à Bruxelles et à Strasbourg sont fournis par le Parlement).

C’est une question très controversée, car la somme peut être versée directement sur le compte bancaire personnel des députés. Contrairement aux frais de déplacement, par exemple, les députés ne sont pas tenus de justifier ou de soumettre des factures, ni de divulguer la manière dont l’argent a été dépensé.

Les controverses sur les dépenses ont parfois été portées devant les tribunaux de l’UE. Ioannis Lagos, député européen du parti d’extrême droite Aube dorée, a été condamné en 2020 pour appartenance à une organisation criminelle.

Au cours des sept mois écoulés entre sa condamnation et l’accord du Parlement de lever son immunité, Lagos a eu accès à plus de 100 000 euros de fonds publics – et les militants ont fait valoir qu’il aurait pu essayer d’utiliser les frais de déplacement financés par les contribuables pour échapper à la justice.

Indemnité journalière

Au-delà de leur salaire, les législateurs de l’UE sont également payés simplement pour leur présence aux réunions.

Les députés européens peuvent prétendre à une indemnité forfaitaire de 350 € par jour, destinée à couvrir les frais d’hébergement, de nourriture et autres pendant leur séjour à Bruxelles ou à Strasbourg – mais cela ne couvre pas les week-ends ou les jours sans séance.

Il y a juste un hic : les députés doivent signer un registre pour confirmer leur présence et, pour obtenir le montant total, ils doivent également voter. Si les députés manquent plus de la moitié des votes par appel nominal lors d’une session plénière, leur allocation est réduite à seulement 175 euros par jour.

Selon le calendrier du Parlement, des événements politiques, des réunions de commissions ou des séances plénières ont lieu environ 150 jours par an, ce qui représente en moyenne environ 4 400 € par mois.

Emplois secondaires

Si cela ne suffit pas à leur permettre de s’en sortir, les députés européens sont également autorisés à exercer des activités annexes – et environ deux tiers d’entre eux le font, selon une étude menée sur le dernier Parlement européen par Transparency International.

Ils ne sont pas toujours rémunérés pour leurs efforts supplémentaires, mais les députés européens ont collectivement récolté 8,6 millions d’euros par an grâce à eux, ce qui signifie que le député européen moyen a gagné 12 000 euros de plus par an d’ailleurs, a constaté le groupe de pression.

Dans de nombreux cas, les revenus extérieurs dépassent le salaire de base d’un député européen, provenant parfois d’entreprises qui font également du lobbying sur les questions de politique européenne, a déclaré Transparency International.

parachute doré

Les députés européens continuent de percevoir une indemnité même après avoir quitté leurs fonctions – par exemple s’ils ne sont pas réélus ou s’ils démissionnent pour accepter un emploi dans le secteur privé.

Cela vaut la même valeur que leur salaire mensuel et ils continuent à le percevoir pendant une période transitoire qui dépend de leur ancienneté.

Un député ayant effectué cinq mandats complets pourrait ainsi gagner un parachute doré d’une valeur totale de 248 000 euros, sur deux ans.

Les députés européens ont également droit à une pension lorsqu’ils atteignent l’âge de 63 ans. Celle-ci équivaut à 70 % de leur salaire, soit 3,5 % du salaire pour chaque année de service.

Des milliers de dollars en frais de voyage

Les députés européens sont remboursés pour leurs déplacements vers et depuis le Parlement européen.

Cela comprend les voyages en avion en classe affaires, les voyages en train en première classe ou encore le remboursement des trajets en voiture. Un député européen qui se rend de Toulouse à Strasbourg, par exemple, pourrait se faire rembourser 580 euros par trajet.

S’ils visitent d’autres pays de l’UE en dehors des réunions officielles du Parlement, ils peuvent également demander un maximum de 4 886 € par an pour les déplacements et l’hébergement.

Lorsqu’ils se trouvent à Bruxelles ou à Strasbourg, les députés européens ont également accès à la flotte de véhicules du Parlement pour leurs déplacements officiels.

Budget pour le personnel

La plupart des députés européens peuvent également embaucher trois ou quatre assistants, qui les aident dans leurs tâches administratives et politiques.

Les députés européens bénéficient d’une allocation budgétaire mensuelle de 29 557 € pour payer les salaires de leurs assistants, leurs avantages sociaux et autres frais associés.

Les législateurs sont libres de choisir leur propre personnel, mais il leur est interdit d’embaucher des membres de leur famille proche.

Laisser un commentaire

20 − quatorze =