Muslim pilgrims use umbrellas to shield themselves from the sun

Milos Schmidt

Des centaines de pèlerins du Hajj seraient morts dans la chaleur mortelle de l’été

Les températures en Arabie Saoudite ont atteint 51 degrés Celsius.

Plus de 500 personnes visitant La Mecque pour le pèlerinage annuel du Hajj sont mortes à cause de la hausse des températures, selon plusieurs sources, et le nombre de morts continue d’augmenter.

L’agence de presse AFP a rapporté qu’au moins 320 des morts étaient des citoyens égyptiens, tandis que Reuters a rapporté que le ministère indonésien de la Santé a enregistré 144 décès parmi ses citoyens participant au pèlerinage. La Jordanie, le Sénégal, la Tunisie et l’Iran ont également confirmé des décès.

Le bilan total s’élève actuellement à environ 550 personnes, soit près du double du nombre de décès signalés lors du pèlerinage de l’année dernière. On estime que 1,8 million de personnes ont participé à l’événement de 2024.

Le grand nombre de pèlerins participant au Hajj en fait un événement dangereux, avec des incidents où des personnes écrasées dans la foule sont loin d’être rares. Cependant, les autorités saoudiennes doivent prendre de plus en plus de mesures pour tenter de protéger la population des températures qui ont atteint cette année les 51°C.

De nombreux pèlerins accomplissent les rites du Hajj tôt le matin ou tard le soir, de peur de souffrir d’un coup de chaleur pendant la journée.

Plus de 2.760 pèlerins ont souffert d’insolations et de stress thermique rien que dimanche, au début de la première série de lapidations rituelles, selon le ministère saoudien de la Santé.

Les experts affirment que l’épuisement dû à la chaleur et les coups de chaleur risquent de devenir plus fréquents en cas de températures élevées, avec des symptômes tels qu’une transpiration abondante, des étourdissements, des spasmes musculaires et des vomissements. Le coup de chaleur est la maladie liée à la chaleur la plus grave et survient lorsque le corps perd sa capacité à transpirer.

Les forces de sécurité, les médecins et les premiers intervenants ont été déployés dans et autour de Mina, en particulier sur les routes et les zones ouvertes, pour diriger et aider les pèlerins. Ils ont soigné de nombreuses personnes souffrant de coups de soleil aux pieds.

Laisser un commentaire

un × 3 =