Découvrez les gagnants mignons et drôles du concours de photographie de nature

Jean Delaunay

Découvrez les gagnants mignons et drôles du concours de photographie de nature

« La photographie de nature est un excellent moyen de sensibiliser à l’importance de protéger notre planète. »

Le Concours de Photographie Nature a dévoilé les gagnants de sa première édition internationale, un concours qui vise à rassembler des photographes de tous niveaux pour partager les merveilles du monde naturel.

« La photographie de nature est un excellent moyen de sensibiliser à l’importance de la protection de notre planète », explique l’organisation du prix. « Ces prix internationaux de la photographie sont l’occasion pour les photographes de tous niveaux de montrer leur travail et de partager les merveilles du monde naturel. »

Le concours était ouvert à 10 catégories : paysage naturel, faune, macrophotographie, nature amusante, sous-marine, oiseaux, vie végétale, monde nocturne, impact environnemental et partage de la planète.

Le prix de la photographie de l’année a été décerné à l’image « Sea Lion in Los Islotes » du photographe Glenn Ostle. (Voir ci-dessous)

« La photo d’Ostle capture le moment exact où l’otarie semble poser pour lui devant un banc de poissons qui forme un décor naturel inimitable », a expliqué le jury.

PHOTOGRAPHIE DE L'ANNÉE -
PHOTOGRAPHIE DE L’ANNÉE – « Lion de mer à Los Islotes »

« Sans surprise, le naturel de l’animal et la complexité de l’image illustrent parfaitement l’importance de nos fonds marins et le soin apporté à ses espèces. »

Le prix du Photographe de l’année a été décerné à Alain Schroeder pour « ses images puissantes et engageantes ».

« Les photographies d’Alain Schroeder se distinguent par son engagement en faveur de l’environnement, avec des captures comme celle qui lui a valu de remporter la catégorie « Partager la planète ». »

« Tortue des Maldives »

Cela ne vaut également rien que ce concours photo en ligne fasse bon usage des récompenses : « Chacun des participants de notre concours photo deviendra un arbre et le gagnant de notre concours décidera dans quel pays il sera planté. »

Ainsi, dans cette première édition, Schroeder sera chargé de décider où seront plantés les près de 400 arbres.

Régalez-vous des autres gagnants de cette première édition :

Paysage naturel

Gagnant : Marek Biegalski – « Fleur brûlante »

« Fleur brûlante »

«L’une de mes choses préférées lorsque j’explore l’Islande est l’incroyable perspective de la rivière glaciaire vue d’en haut. On les appelle des systèmes de « rivières tressées », car ils ressemblent souvent à un fouillis complexe de motifs, s’entrelaçant d’une manière presque inexplicable.

Faune

Gagnante : Soumya Ranjan Bhattacharyya – « Histoires dans le sable »

« Histoires dans le sable »

« Le scorpion est largement répandu sur divers terrains en Inde. À Jaisalmer, une fois la soirée tombée, les scorpions émergent des dunes pour se nourrir pendant la nuit. J’ai pris cette image du scorpion dans les dunes de sable de Jaisalmer. Les scorpions, lorsqu’ils sont éclairés par une faible lumière UV, émettent une luminescence bleu vif de leur corps. L’image a été capturée à l’aide d’une lampe de poche qui éclairait le vent et créait des traînées de dunes. Le scorpion a été éclairé par une lampe de poche UV.

Macrophotographie

Gagnant : Adrian Truchta – « Le Rêveur – Philaeus chrysops »

« Le Rêveur – Philaeus chrysopes »

« Rosée du matin, soleil et belle femelle chrysope Philaeus se promenant autour de son nid. Séance photo en milieu naturel. Lumière naturelle. »

Nature drôle

Gagnant : Panisara Sripratoom – « Lundi »

« Lundi »

« Une chouette tachetée (Athene brama) émergeant d’un creux dans un flamboyant jaune situé sur le campus universitaire. Cette espèce de chouette se caractérise par sa petite taille, son comportement alimentaire principalement nocturne et sa présence fréquente en milieu urbain. »

Sous-marin

Gagnant : Yi Lin Tseng – « Tangle »

« Enchevêtrement »

« Larve de murène lorsqu’elle se sent menacée. »

Des oiseaux

Gagnant : Alessio Calviani – « Macareux en Islande »

« Macareux en Islande »

« Macareux marchant sur la falaise en Islande. »

La vie végétale

Gagnant : Marcio Cabral – « Pandora »

« Pandore »

« Ce panorama montre la beauté de la Chapada dos Veadeiros, un parc national brésilien qui abrite une riche biodiversité et des paysages à couper le souffle. Les fleurs blanches qui ressortent au premier plan sont une espèce rare de Paepalanthus, un genre de plantes endémiques de la région. Ils étaient éclairés par une lampe scurion pour créer un contraste avec le ciel sombre. En arrière-plan, la Voie Lactée se courbe au-dessus des collines, révélant les couleurs et les formes des étoiles et des nébuleuses. »

Monde de la nuit

Gagnant : Marc Marco – « Los arcos y la cueva »

« Les Arcos et la Cueva »

« Photographie panoramique de nuit dans laquelle j’ai pu capturer l’arc de la Voie Lactée passant derrière l’arc naturel appelé Es Pontàs. Sur la photo, j’ai également pu capturer une petite grotte devant l’arche.

Impact environnemental

Gagnant : Muhammad Hossain – « Fatigue Sleep »

« Sommeil fatigué »

« De nombreux sans-abri au Bangladesh ont perdu leur maison et leurs propriétés en raison des fréquentes inondations, de l’érosion des rivières et d’autres calamités naturelles. Ils ont été contraints de migrer vers la ville de Dhaka à la recherche d’un avenir meilleur. Ces personnes n’ont aucun endroit où se réfugier dans les grandes villes. Leur journée commence dans des décharges et des rues, sur des routes ou sur des bateaux qui ne mènent nulle part. La rue bétonnée et les collines de terre constituent un parterre de fleurs pour ces réfugiés qui n’ont pratiquement aucune identité. Ils vivent de leur travail comme vendeurs ambulants, bateliers, ouvriers et autres petits boulots.

Partager la planète

Gagnant : Alain Schroeder – « Sauver les orangs-outans 01 »

« Sauver les orangs-outans 01 »

« Sibolangit, Centre de quarantaine SOCP, Sumatra Nord, Indonésie. Toute l’équipe du SOCP travaille ensemble pour préparer Brenda, une femelle orang-outan âgée de 3 mois (elle n’a pas encore de dents), à l’opération. Un sédatif est administré, le bras est rasé, sa température est prise, pendant que d’autres lui tiennent la tête ou la main par compassion pour le bébé. »

Enfin, un extra – un favori ici à L’Observatoire de l’Europe Culture – « Oh my Tongue », d’Ashane Marasinghe, finaliste dans la catégorie Funny Animals :

« Oh ma langue »

Pour en savoir plus sur le concours de photographie de nature et leurs finalistes, visitez leur site Web ici.

Laisser un commentaire

19 − 2 =