Former Podemos party leader Pablo Iglesias celebrates Spanish general election success with other party leaders in Madrid, 20 Dec, 2015

Jean Delaunay

De Marx à Martinis : vous avez entendu parler de l’ancien leader d’extrême gauche espagnol qui a ouvert un bar ?

Pablo Iglesias, l’ancien leader du parti d’extrême gauche espagnol Podemos, ouvre un bar, passant de la politique à la bière.

La liste des cocktails se lit comme un who’s who de la politique de gauche qui plairait sûrement à tous les ennemis purs et durs du capitalisme.

Faites votre choix parmi le Marcos Margarita, le Fidel Mojito, le Ché daquiri, le Mandela Zulu, le Gramsci Negroni, l’Evita Martini, la Pasionara Puerto de Valencia, le First We Take Manhattan, le Durruti Dry Martini et la Ludmila Vodka.

Cette carte de boissons est l’œuvre de nul autre que Pablo Iglesias, l’ancien leader du parti d’extrême gauche espagnol Podemos, qui a décidé de se détourner de la politique pour ouvrir un bar.

Mais il ne pouvait guère abandonner ses racines politiques ; elle s’appelle La Taberna Garibaldi, en référence au bataillon qui défendit la République espagnole contre le soulèvement du général Francisco Franco pendant la guerre civile de 1936-1939.

« Les tavernes sont le dernier bastion de la classe ouvrière », comme l’a dit le philosophe marxiste tchéco-autrichien Karl Kautsky sur l’une des pancartes du bar qui devrait ouvrir la semaine prochaine dans le quartier de Lavapiés à Madrid.

«Nous sommes impressionnés par l’attention médiatique que ce modeste bar reçoit de la part des médias. Nous ouvrons mardi. Bonnes boissons, nourriture, poésie musicale et camaraderie. Bonne santé et liberté Garibaldinas !’

Lors de ses débuts en 2012, Podemos, ce parti né comme un mouvement de protestation, a réécrit le cours de l’histoire politique du pays en supprimant le bipartisme qui dominait cette jeune démocratie.

En 2019, Pablo Iglesias a signé un accord de coalition avec le leader socialiste espagnol, puis Premier ministre par intérim, Pedro Sanchez.
En 2019, Pablo Iglesias a signé un accord de coalition avec le leader socialiste espagnol, puis Premier ministre par intérim, Pedro Sanchez.

Servir les gens, servir des boissons

Plus d’une décennie plus tard, peut-être fatigué de la polarisation de la politique espagnole, Iglesias a choisi d’adopter une voie différente pour lutter pour les droits des travailleurs : par la boisson.

Le bar proposera également des soirées sociales et culturelles, peut-être avec Iglesias qui parlera des bienfaits de la vie socialiste.

Pour que le bar survive dans le monde capitaliste de l’Espagne moderne, il devra bien sûr générer des bénéfices.

Quoi qu’il en soit, Iglesias ne serait pas le premier homme politique à échapper aux tracas liés à la nécessité de rendre le monde meilleur et à opter pour une vie plus facile.

Ed Balls, l’ancien ministre d’État britannique chargé de l’enfance, de l’école et de la famille, a quitté la politique et est apparu pour le plus grand plaisir de la nation dans Strictly Come Dancing, une émission télévisée dans laquelle des personnalités célèbres tentent de prouver qu’elles savent danser. Il présente désormais Good Morning Britain, une émission télévisée quotidienne.

Ed Balls et sa partenaire de danse Katya Jones apparaissent à la cérémonie des BAFTA Awards à Londres, le 14 mai.
Ed Balls et sa partenaire de danse Katya Jones apparaissent à la cérémonie des BAFTA Awards à Londres, le 14 mai.

La télévision matinale n’est peut-être pas sans stress, mais elle est bien loin de l’agitation des Chambres du Parlement.

D’autres, bien sûr, ont choisi d’emprunter l’autre voie : passer d’emplois inhabituels à la ligne de front de la politique.

Alexandria Ocasio-Cortez, également connue sous ses initiales AOC, est une politicienne américaine et militante du Parti démocrate.

Alexandria Ocasio-Cortez pose une question lors d'un sous-comité de surveillance de la Chambre.
Alexandria Ocasio-Cortez pose une question lors d’un sous-comité de surveillance de la Chambre.

Elle était vendeuse de bar et devait se lever pour prendre le train pour aller travailler à 6 heures du matin, alors que ses employeurs insistaient sur le fait que son apparence était un plus.

De même, Sarah Wiener – connue sous le nom de Jamie Oliver de l’Allemagne – a renoncé à la vie d’un célèbre chef pour entrer dans le climat nettement moins glamour du Parlement européen.

L'eurodéputée Verte Sarah Wiener est d'abord devenue célèbre en tant que restauratrice et chef célèbre.
L’eurodéputée Verte Sarah Wiener est d’abord devenue célèbre en tant que restauratrice et chef célèbre.

Wiener est membre du Parti Vert et contribue à piloter l’initiative de l’Union européenne « De la nourriture à la table » visant à rendre l’agriculture plus durable.

La question de savoir s’il existe une relation entre les hommes politiques et la culture de la consommation ou de la consommation de boissons est un sujet de débat, mais la porte semble être une porte ouverte entre les deux mondes de la politique et de la gastronomie.

Laisser un commentaire

13 + 20 =